Vidéo: le show de lancement de la collection Alexander Wang x H&M, c'était comment?

17/10/14 à 16:11 - Mise à jour à 16:11

Source: Weekend

C'est avec un show réglé au cordeau qu'H&M a lancé sa collection en collaboration avec Alexander Wang hier soir à New York. On y était, on vous raconte.

Vidéo: le show de lancement de la collection Alexander Wang x H&M, c'était comment?

Jeudi 16 octobre, 19h, Armory of Hudson, gymnase de la NYPD, l'endroit idéal, gigantesque et dédié à l'entraînement, pour lancer en grandes pompes la première collaboration de la méga chaîne suédoise avec un designer américain. En l'occurrence Alexander Wang, bientôt 31 ans, et également directeur artistique de la prestigieuse maison parisienne Balenciaga.

Cerbères connectés à l'entrée, filtres successifs, trois étages pour accéder enfin au décor de ce gymnase, pop corn et bière - mais aussi champagne, rassurez-vous - et une bande-son hip hop r'n'b old school - pour se mettre dans le bain de ce qui nous attend.

19h 30, les lumières s'éteignent, le film de campagne est diffusé sur écran géant. Camera GoPro embarquée dans une course urbaine haletante, soulignant toute la technicité qu'Alexander Wang a voulu mettre dans ces pièces.

Fin du film. Des câbles tombent du ciel, retenant 5 ou 6 athlètes qui vont - au milieu de la fosse, entourée de gradins accueillant tout ce que les médias comptent en journalistes mode , blogueurs et aussi quelques people ayant fait le déplacement - accomplir leur performance, ninjas urbains engacoulés, sautant, marchant à la verticale à l'envers, magiciens de l'apesanteur dont les prouesses ont sans doute inspirées le designer, soucieux d'offrir amplitudes des gestes et protection à ses adeptes.

Fondu noir. Les mannequins se lancent, hommes et femmes, véritables guerriers urbains, sanglés, arnachés, vêtus de pièces haute performance conçues par Wang: utra résistantes, waterproof, thermo-performantes, vraiment, de néoprène, gainant, pour un usage du corps plus aisé et plus endurant. Forcément très sportswear, designer et objectif oblige, ces silhouettes sont quasi militaires, sortes de créatures parées pour affronter une guérilla urbaine quotidienne, la vie peut être, où la performance est de mise, que ce soit au travail dans la vie privée, en club, dans la rue. La bande-son électro industrielle s'éclaircit, une pluie scintillante tombe du ciel, Alexander Wang apparait et s'élance, silhouette noire et gracile, sur le catwalk, sourire radieux comme à son habitude. Le public est conquis.

La suite du programme, réglé comme du papier à musique, n'est que réjouissances: dj hip hop, burger, hot dog et alcool à volonté, quelque mannequin excessive parce qu'éméchée, people - on a pu apercevoir Solange Knowles tombée dans les bras de Mary J. Blige, Kate Mara, Justin Theroux, Dakota Fanning, Jessica Chastain, Garance Doré, Ellen von Umwerth, entre autres - harangués pour le cliché. Le tout s'achevant par une performance d'un monstre - forcément on est à New York et c'est H&M - de la scène hip hop us, Missy Elliott, qui en une demie heure à peine, finit de conquérir et convaincre les plus réticents que décidément, à New York, même policées, on voit les choses en grand.

En savoir plus sur:

Nos partenaires