Vogue ne veut plus de mineurs d'âge

27/06/12 à 13:22 - Mise à jour à 13:22

Source: Weekend

Avec la 'Health Initiative', le magazine "Vogue" s'engage à ne plus photographier de mannequins mineurs ou en mauvaise santé. Les numéros de juin sont actuellement en librairie : les différentes éditions ont-elles tenu leurs promesses ?

Vogue ne veut plus de mineurs d'âge

Les rédacteurs du site internet 'Fashionista' ont passé les différentes éditions de 'Vogue' au peigne fin. Objectif : découvrir si le magazine s'était bien tenu à sa résolution 'Health Initiative'. Les journalistes ont notamment voulu s'assurer que l'illustre publication n'a pas travaillé - délibérément - avec des mannequins de moins de 16 ans.

L'âge est un sujet épineux dans le monde de la mode. Les mannequins vivent constamment dans l'hyper-conscience de leur date de péremption. En 2011, 'Vogue' présentait Aymeline Valade, sa nouvelle top-modèle 'expérimentée' de 26 ans. Au cours d'un entretien accordé à 'Fashion TV' deux ans plus tôt, la Montpelliéraine s'était toutefois rajeunie de quatre ans. Elle n'est pas la seule à mentir sur son âge : 'Cela faisait deux ans et demi que j'avais 18 ans', a confié la top-modèle norvégienne Siri Tollerød aux journalistes du New York Magazine. Même Agyness Deyn, que nous croyions au-dessus de cela, a avoué s'être allégée de six années au début de sa carrière. D'après Fashionista, de tels incidents sont courants dans le milieu. C'est comme ça : dans le monde du mannequinat, avoir 24 ans est déjà synonyme de vieillesse. Après avoir noté le nom des top-modèles photographiés pour les numéros de juin, le site internet de mode a vérifié leur âge auprès de leurs agences. Il est impossible de s'assurer à 100% de l'exactitude des données dont disposent ces sociétés. Il est par contre certain que les employeurs pourvus d'un brin de professionnalisme demandent leurs papiers aux filles plutôt que de les croire sur parole.

Les constatations de Fashionista se veulent encourageantes : seuls 25% des mannequins photographiés pour les numéros de juin avaient moins de 20 ans. La moyenne d'âge était de 24 ans. Amplement satisfaits de ces résultats, les rédacteurs de 'Fashionista' reprochent cependant toujours aux agences de mannequins d'engager leurs mannequins trop tôt. Il arrive en effet que les découvreurs de talents emploient des fillettes de 12 ans. Heureusement, chez 'Vogue', on est tenace : 'La première fois que j'ai vu Karlie Kloss, elle avait 14 ans', a raconté Edward Enninful, directeur Mode et Création chez W-magazine, sur son compte twitter : 'J'ai demandé à Anna Wintour si je pouvais la prendre en photo, elle m'a répondu d'attendre jusqu'à ses seize ans'.

D'après Dana Kruspe, journaliste chez Fashionista, l'illustre magazine ne pourra cependant pas réformer l'industrie de la mode à lui tout seul. 'La collaboration entre les directeurs artistiques, les créateurs et les découvreurs de talents est essentielle sur ce point', a-t-elle conclu.

KS

En savoir plus sur:

Nos partenaires