Walter Van Beirendonck, le scandale

17/02/12 à 11:08 - Mise à jour à 11:08

Source: Weekend

Nous l'annoncions mardi, Walter Van Beirendonck, directeur de l'académie d'Anvers, ferme boutique. Chez Walter, c'est fini, donc.

Walter Van Beirendonck, le scandale

© Julien Pohl

Nous l'annoncions mardi, Walter Van Beirendonck, directeur de l'académie d'Anvers, ferme boutique. Chez Walter, c'est fini, donc.
Mais l'onde de choc dépasse l'ancien garage que le créateur avait transformé en concept store accueillant expos d'art et marques pointues : sa société W est en faillite. Pourquoi c'est scandaleux :

Parce que Walter est victime d'une opération immobilière. Un peu facile de compter sur des créateurs qui n'ont pas froid aux yeux pour faire revivre un quartier pourri puis, une fois qu'ils ont réussi à la revaloriser, leur réclamer rétroactivement un loyer multiplié par 2,5. Parce que Walter a du talent. Reconnu sur la scène internationale, il est un ambassadeur de la mode made in Belgium, adulé au Japon, exposé au Momu l'an dernier. Chacun de ses défilés à Paris a fait le buzz. Membre des fameux Six d'Anvers, il compte parmi les premiers à avoir fait prendre conscience qu'il existe une mode belge. Et continue à la défendre depuis plus de 25 ans. Parce que Walter est un exemple pour ses étudiants. Il est directeur de l'Académie de mode d'Anvers et le reste, mais sa faillite et un mauvais signal pour les talents de demain, qui apprennent le métier et espèrent en vivre un jour. Dans d'autres pays, ce secteur important de l'économie est soutenu par les pouvoirs publics...

Delphine Kindermans Rédactrice en chef

Nos partenaires