Weekend Fashion Award, nos candidats (6/8)

12/09/13 à 14:22 - Mise à jour à 14:22

Diplômée de l'ArtEZ Hogeschool voor de Kunsten, à Arnhem, Stéphanie Baechler (30 ans) revisite le loden avec sa collection Lodonite. "Sa rigidité était un défi supplémentaire, affirme-t-elle, car chaque pièce doit néanmoins afficher une élégance et offrir un mouvement fluide."

Le parcours de Stéphanie Baechler commence dans son pays natal, la Suisse, où elle obtient, en 2008, un diplôme en design textile à l'université des Arts et des Sciences appliquées de Lucerne. Elle travaillera ensuite trois ans dans l'entreprise helvétique de textile Jakob Schlaepfer - qui collabore notamment avec Marc Jacobs et Vivienne Westwood et confectionne des tissus d'aménagement -, avant de rejoindre Arnhem, dont elle est désormais diplômée.

L'an dernier, la jeune femme a également bénéficié d'une résidence d'artiste d'un mois grâce au European Ceramic Work Centre de Den Bosch. " Je suis davantage attirée par les arts que par l'industrie de la mode, reconnaît Stéphanie Baechler, qui a déjà participé à la conception de costumes de théâtre. Mais, selon moi, il ne s'agit pas d'opter pour l'un de ces deux mondes. La création textile enrichit la fabrication de vêtements et permet de repousser les limites en mariant deux univers. Créer des collections complètes offre davantage de possibilités pour raconter une histoire personnelle. "

Sa collection Lodonite met l'accent sur la matière de base utilisée, le loden, et sa ressemblance visuelle avec des matériaux solides tels que la pierre et le béton. " J'aime les propriétés sculpturales du loden et la façon dont les bords peuvent être laissés tels quels, témoignant d'une sorte de force brute. La rigidité du loden était un défi supplémentaire car chaque pièce doit néanmoins afficher une élégance et offrir un mouvement fluide. "

Nos partenaires