Weekend Fashion Award, nos candidats (8/8)

19/09/13 à 12:53 - Mise à jour à 12:53

Sa passion, c'est le screen et le digital print. La jeune diplômée du Central Saint Martins College of Art and Design à Londres Jessica Fawcett, 27 ans, propose une collection faite de robes qui portées bougent de manière " dramatique ".

Un stage chez Mary Katrantzou explique sans aucun doute cette passion pour le digital print. De même son travail chez Alexander McQueen, qui, depuis avril dernier, la voit développer les imprimés pour la collection printemps-été 2014. Avec Jessica, il est donc question d'impression, c'est la quadrature du cercle.

Dans une gamme chromatique qui va du noir au brun clair, en passant par le brun foncé, ses prints prouvent qu'elle connaît l'histoire de l'art. Car la jeune créatrice a puisé ses formes géométriques solides et ses contrastes entre le mat et le brillant dans les oeuvres des sculpteurs Phillip King, Barbara Hepworth et Henry Moore, ça c'est pour l'inspiration. Elle y a ajouté des jeux de transparence, avec mélange de faux cuir et de soie.

Résultat, les robes portées bougent de manière " dramatique ", la différence de poids des matières y est bien sûr pour quelque chose, et ça lui plaît. Pour concevoir ses silhouettes, elle a également convoqué le carré, et les plissés pour adapter le tout au corps, à ses courbes et à ses formes - on ne s'étonnera donc guère de trouver dans la liste de ses autres sources d'influence les noms d'Anish Kapoor et d'Issey Miyake, le bel hommage.

Par Anne-Françoise Moyson

Nos partenaires