"Zahia, du culot et une volonté farouche"

26/01/12 à 17:27 - Mise à jour à 17:27

Source: Weekend

Zahia Dehar fait le buzz actuellement avec sa première collection de lingerie. Voici l'avis de notre rédactrice en chef, Delphine Kindermans, sur l'event fashion (et people) de la journée.

"Zahia, du culot et une volonté farouche"

© AFP

Est-ce que son parcours est acceptable actuellement dans un monde la mode qui a exclu Galliano ? Je ne sais pas si la question doit être posée en ces termes : l'affaire Galliano, c'étaient des propos racistes, antisémites et abjects, condamnables en soi. Zahia, elle, a créé le scandale par ricochet, surtout parce que l'équipe nationale de foot qui se tape une escort girl c'est pas très glorieux... pour l'équipe de foot. Après tout, elle n'a insulté personne.

Est-elle là pour rester ou est-ce un feu de paille ? Difficile à prédire aussi, surtout à l'heure où même les créateurs les plus talentueux sont menacés par la crise. En dehors de toute considération esthétique sur la collection, ce qui est sûr, c'est que Zahia possède quelques atouts nécessaires, même si pas suffisants, pour percer dans le métier. Tout d'abord, nerf de la guerre, des capitaux via un partenaire financier chinois. Ensuite, une bonne dose de culot et une volonté farouche à se faire connaître : pour rappel, elle avait déjà accepté, l'an dernier, un projet d'émission pour la télé allemande, pour la somme d'1,5 million d'euros. Depuis, elle a aussi fait la couverture de V magazine pendant la fashion week de New York et des photos pour Vanity Fair Italie. Et enfin, troisième élément de bon augure pour elle, elle a un réseau VIP qui va l'aider, s'il le fallait encore, à créer l'événement : Karl Lagerfeld comme photographe de son premier lookbook, c'est ce qui s'appelle entrer par la grande porte dans le monde de la mode. Et quelques people ont aussi assisté à son défilé, au Palais de Chaillot. Mais tout cela peut retomber très vite aussi : la planète fashion n'a aucun scrupule à détester demain ceux qu'elle adule aujourd'hui. Une fois retombé le buzz de cette première collection, avant tout lié à la réputation sulfureuse de Zahia, la présentation de sa collection été, en juillet prochain, sera un bon test pour parier ou non sur la pérennité de sa marque.

Quel est votre avis sur la collection ? Personnellement ce n'est pas du tout ma tasse de thé, ces papillons qui s'invitent sur des mini-strings, ces froufrous roses et ces volants blancs. Mais on peut en tout cas dire qu'il y a une ligne directrice dans la collection, dont la réalisation technique a été confiée à des maisons reconnues : le corsetier François Tamarin, le plumassier Bruno Legeron ou a brodeuse Aurélie Lanoiselée sont des références dans leur créneau.

LeVifWeekend.be

Rejoignez-nous sur la page Facebook du Vif Weekend et du Vif Weekend Culinaire. Suivez-nous aussi sur Twitter pour l'actu ainsi que des concours réservés aux réseaux sociaux.


En savoir plus sur:

Nos partenaires