Zara remet l'étoile jaune à la mode... et s'en excuse

27/08/14 à 14:40 - Mise à jour à 14:40

Source: Weekend

Cela devait être un tee-shirt mixant esprits marin et Far West avec son étoile de shérif, cela se transforme en polémique, déchaînement sur les réseaux sociaux et excuses de la marque.

Zara remet l'étoile jaune à la mode... et s'en excuse

© DR

Ainsi, la marque Zara s'est-elle excusée après que l'un de ses tee-shirts destinés aux enfants de 3 mois à 3 ans, ait était épinglé sur les réseaux sociaux pour cause de trop grande similitude avec l'étoile jaune, celle-là même dont le port avait été imposé par l'Allemagne nazie comme signe vestimentaire distinctif aux Juifs lors de la Seconde Guerre mondiale.

Très vite, à la découverte de cette bourde monumentale, les internautes ont manifesté, leur surprise, indignation, mécontentement, ce à quoi le géant espagnol Inditex, propriétaire de Zara, a répondu par des excuses, sur Twitter : Nous sommes sincèrement désolés. Il était inspiré sur l'étoile des shérifs des westerns. L'article n'est plus à la vente.

La direction a aussi tenu à préciser : "Nous ne voulons qu'aucun de nos produits ou designs ne soit perçu comme étant irrespectueux ou offensant. Zara est une entreprise dans laquelle plus de 180 nationalités, cultures, origines et religions différentes, travaillent ensemble afin de représenter le monde moderne. (...) Le respect et la dignité sont des principes qui définissent et guident les valeurs véhiculées par notre entreprise".

Une polémique qui interroge sur la réflexion autour de la confection des vêtements. Comment cette faute de goût, fruit d'une négligence de la part d'une équipe tout entière peut-elle avoir lieu ? Ou comme le pense Marlon Brandão @mat_coq sur Twitter "à mon avis chez Zara il y a un mec en charge des rayures et un en charge des étoiles, et ils ne se sont pas parlé ?". Le mystère reste entier. Tout comme dans le cas des bijoux "style esclave" de Mango ou de la lingerie Geisha de Victoria's Secret. Avec les mêmes conséquences.

Zara n'en est pas à sa première polémique du genre, notamment très récemment où, selon le Daily Mail, la marque a dû retirer des rayons, un tee-shirt blanc portant la mention "White is the New black". Dure rentrée pour la marque espagnole.

En savoir plus sur:

Nos partenaires