Moquer l'euthanasie pour vendre des chaussettes, osé ou obscène ? (vidéo)

14/03/14 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

Source: Weekend

La marque américaine de chaussettes - presque centenaire et récemment ressucitée - Burlington crée la polémqiue en utilisant l'euthanasie comme ressort comique dans sa dernière publicité. Osé ou obscène?

Moquer l'euthanasie pour vendre des chaussettes, osé ou obscène ? (vidéo)

© capture d'écran

La marque américaine de chaussettes - presque centenaire et récemment ressucitée - Burlington crée la polémqiue en utilisant l'euthanasie comme ressort comique dans sa dernière publicité. Osé ou obscène?

Euthanice Me, voilà le titre du dernier spot signé Pain surprises pour la marque de chaussette Burlington. L'histoire : un grand-père au bord de l'agonie est allongé sur un lit d'hôpital. Le tube dans le nez, l'électrocardiogramme qui tinte. Le petit-fils interroge le vieil homme sur sa mort imminente et pleure. Alors qu'il lui remonte sa couverture pour qu'il ait plus chaud, il remarque à ses pieds, une paire de Burlington orange. L'ambiance bascule, la musique se fait plus douce, la tristesse s'envole chez le jeune homme qui sourit désormais avec sarcasme. Malgré le refus et la crainte du grand-père, le gamin insiste et débranche son grand-père.

La marque, fondée en 1923 - disparue en 2001 et reprise en 2003 - souffrait d'une image vieillissante. Le collectif Pain surprises, à l'origine de cette campagne, s'en est expliqué au Figaro.fr "Burlington était en mauvaise posture à cause de son image un peu vieillotte. L'enseigne avait donc besoin de renouveler sa clientèle" composée essentiellement de plus de 50 ans. La marque a pris l'option de donner "carte blanche" à ces jeunes créatifs. Ainsi elle "se démarque des autres, s'éloigne du conformisme pour créer des débats autour des publicités. Nous voulons faire en sorte que ce soit les gens qui aillent chercher les vidéos et non les vidéos qui viennent à eux."

Mais l'utilisation d'un sujet aussi sensible que l'euthanasie - pour tout un chacun qui peut être confronté à cette situation et véritable enjeu politique chez nos voisins Français qui n'ont pas encore légiféré à ce sujet - ne risque-t-elle pas de nuire à l'image de marque plutôt respectable de ce label presque centenaire ? "Les gens sont choqués, mais s'ils en parlent, ça revient à faire de la communication pour la marque. Notre objectif n'est pas d'aller dans leur sens pour faire vendre", s'en explique le collectif, (...)"Aujourd'hui, les gens recherchent des vidéos qui font parler d'elles. Pourquoi ne pas utiliser cette tendance du Web pour les spots publicitaires?"

À savoir si bousculer gratuitement les sensibilités pour devenir cool permet de faire vendre plus de chaussettes ?

En savoir plus sur:

Nos partenaires