Ne dites pas à vos enfants que les légumes sont bons pour eux si vous voulez qu'ils en mangent

27/05/14 à 11:02 - Mise à jour à 11:02

Source: Weekend

Et si vanter les mérites des aliments pour que nos chers enfants en mangent produisait l'effet inverse que celui escompté sur nos têtes blondes? Toute notre statégie pour leur faire manger des légumes - entre autres - serait-elle à revoir ?

Ne dites pas à vos enfants que les légumes sont bons pour eux si vous voulez qu'ils en mangent

© Thinkstock

"Grâce à ces épinards, tu vas être très fort..." En tant que parents, on a tendance à vouloir motiver et responsabiliser nos enfants en leur avançant l'argument de l'avantage pour la santé de tel ou tel aliment. Or, l'argument des bienfaits pour atteindre le but - à savoir faire manger cet aliment par notre enfant -, serait totalement contreproductif selon le Dr Ayelet Fishbach de l'Université de Chicago. En effet, présentés comme rendant plus fort, plus intelligent, plus grand, les enfants sont moins susceptibles de vouloir manger ces aliments.

Le Dr Fishbach livrera ses conclusions définitives dans un article qui sera publié à la fin de l'année. Mais d'ores et déjà, il affirme que les premiers résultats de son étude prouvent que pour un enfant, si un aliment est bon pour un certain objectif, il ne saurait en atteindre un autre. Et donc si la nourriture est présentée comme ce qui le rendra fort, les enfants en concluront que cette même nourriture ne peut être savoureuse, et il en consommera donc moins.

Selon ce principe, la meilleure façon d'encourager de saines habitudes alimentaires chez les jeunes enfants serait donc d'éviter de leur dire - voire leur répéter - ô combien fruits et légumes sont bons pour leur croissance, les rendent plus costauds, les font grandir ou devenir plus malin.

Cette étude est basée sur l'observation d'un échantillon de 270 enfants d'âge préscolaire (de 3 à 5 ans). Et elle démontre que les enfants mangent plus si un aliment leur est présenté sans commentaire ou présenté simplement comme savoureux , mais en tout cas quand il n'est pas fait mention de son "utilité".

Toutefois, toujours sur ce thème, une autre étude publiée l'an dernier dans la revue Psychological Science prône une approche différente, en vue d'atteindre le même but. Selon elle, enseigner aux enfants la nutrition par le biais de livres stimule leur consommation de légumes.

Il ne vous reste plus qu'à expérimenter ces postulats pendant les repas afin d'en tirer profit pour votre minot.

En savoir plus sur:

Nos partenaires