A la rescousse des batraciens

07/03/17 à 11:38 - Mise à jour à 09/03/17 à 09:50

Quand le printemps pointe le bout de son nez, grenouilles, crapauds, salamandres et tritons commencent leur migration vers les sites de reproduction. Malheureusement, la route reste un danger omniprésent pour ces animaux et est responsable d'une baisse de population. Pour soutenir la faune locale de batraciens, Natagora - association de protection de la nature - invite les bénévoles à se manifester pour les aider à traverser les routes.

A la rescousse des batraciens

© Eric Arnhem

Dès la fin février, les grenouilles et crapauds migrent quand certaines conditions sont réunies : une température nocturne de minimum 7 °C, un ciel couvert et un temps humide. Les amphibiens sont primordiaux dans nos régions : en se nourrissant de petits invertébrés, ils protègent les cultures. L'urbanisation, et en particulier les routes, représentent les dangers principaux auxquels vont se heurter les petits animaux au cours de leur périple. Même quand ils ne sont pas écrasés, la force d'aspiration des voitures roulant à plus de 30 km/h peut également les tuer. Les automobilistes doivent donc redoubler de prudence en cette période.

A la rescousse des batraciens

Natagora met en place des projets pour aider les batraciens à traverser les routes. Des volontaires peuvent participer aux actions - ou en créer. Seau à la main et gilet fluo sur le dos, ces bénévoles partent au secours des grenouilles. Si le projet vous tient à coeur, n'hésitez pas à vous joindre à l'un des groupes dans votre région : des sauvetages sont organisés dans toute la Wallonie et à Bruxelles.

Plus d'infos sur les opérations et sur les amphibiens sur batraciens.be. Si vous souhaitez organiser votre propre opération, contactez Natagora par mail via event@natagora.be.

En savoir plus sur:

Nos partenaires