Des espèces d'oiseaux en danger

03/02/15 à 14:55 - Mise à jour à 14:59

Après douze années de recensement des oiseaux dans nos jardins, Natagora livre ses premières conclusions.

Des espèces d'oiseaux en danger

Apr?s une r?gression vertigineuse, le bruant proyer est au bord de l'extinction dan notre pays. © Aur?lien Audevard

Après douze années de recensement des oiseaux dans nos jardins, Natagora livre ses premières conclusions.

Les résultats

Le 31 janvier et le 1er février, le grand public était invité, pour la douzième année consécutive, à recenser les oiseaux qui visitaient leurs jardins. Après ces douze années de recensement, de grandes tendances se dégagent :

On observe une uniformisation des espèces qui viennent au jardin. Un écart se creuse entre 10 espèces de plus en plus fréquentes et les autres qui régressent, parfois de façon dramatique.

Si le merle est l'oiseau le plus observé dans les jardins cet hiver, d'autres espèces, comme le verdier ou le moineau friquet, se raréfient.

Comment venir en aide à ces oiseaux ?

Afin d'aider les espèces granivores en danger (comme le verdier ou le moineau friquet) à se nourrir, Aves, le pôle ornithologique de Natagora lance l'opération "Farine mélodieuse". La farine provient d'un champ de blé en Hesbaye ; 10 % des épis ne sont pas récoltés. Cette récolte est laissée sur place et permet aux oiseaux de passer l'hiver.

Par cette initiative, Aves vous propose d'acheter la farine bio pour l'inclure dans votre alimentation mais aussi pour la partager avec les oiseaux des champs. Si le projet porte ses fruits, d'autres agriculteurs pourraient se joindre à l'action et augmenteraient ainsi la présence de nos amis à plumes sur les terres belges.

Nos partenaires