Drôle d'hiver pour nos oiseaux !

22/01/16 à 15:24 - Mise à jour à 15:35

L'hiver que nous connaissons est particulier : après un mois de décembre où des records de chaleur ont été battus, voilà qu'arrive brusquement une inattendue vague de froid neigeux. Comment les oiseaux réagissent-ils ?

Drôle d'hiver pour nos oiseaux !

Une grive litorne. © Michel Renaux

Un peu partout en Wallonie, des observateurs interloqués ont vu passer des groupes de grues cendrées. Migration automnale tardive ou migration printanière précoce ? Leur passage étonne. Il s'agit en fait de petits groupes, surpris par le froid, qui se déplacent pour trouver de la nourriture ou poussent plus vers le sud la migration commencée en automne. Cela arrive certaines années. Jean-Yves Paquet, directeur du département études de Natagora, explique ce phénomène : "La récente vague de froid n'a pas manqué de déclencher certains mouvements de replis chez différents oiseaux qui passaient, jusqu'ici, un hiver tranquille. Les Grives par exemple, et en particulier la Grive litorne, apparaissent un peu partout en cette fin de mois de janvier. Globalement, les passereaux qui se nourrissaient encore d'insectes toujours en vie à Noël ou de ressources au sol (graines, vers), se retrouvent aujourd'hui sans nourriture. Ils apparaissent donc en nombre aux mangeoires des particuliers ou se démènent pour trouver leur pitance."

D'autres espèces présentes en nombre cet hiver proviennent d'importantes migrations automnales. Cette année, par exemple, la Mésange noire a migré en nombre sur notre pays en septembre-octobre. Les autres espèces de mésanges plus communes (surtout la Mésange bleue) sont également de la partie, aidée par un afflux du nord de l'Europe.

En Flandre, où le grand week-end de comptage des oiseaux de jardin a déjà eu lieu, la Mésange à longue queue a été deux fois plus fréquente qu'habituellement, à la suite d'une rare arrivée depuis l'est du continent de cet oiseau peu migrateur. Une autre espèce s'est particulièrement fait remarquer par les observateurs cet automne : le Roitelet huppé. Malgré sa taille minuscule, cet oiseau est capable de migrer depuis la Scandinavie jusqu'à nos régions et les roitelets l'ont fait en grande nombre cette année.

Mais toutes ces observations sont à confirmer. "Devine qui vient manger au jardin", le recensement organisé depuis 12 ans par Natagora, va permettre de voir se dégager les grandes tendances du jardin de l'hiver 2016.

Le week-end des 30 et 31 janvier, rentrez vos chats et soyez tous à votre fenêtre pour participer à la plus grande opération de sciences participatives du pays !

Infos sur www.natagora.be/oiseaux

Une grue cendrée.

Une grue cendrée. © René Dumoulin

Une mésange longue queue

Une mésange longue queue © René Dumoulin

Nos partenaires