Les faucons pèlerins de Laeken en sécurité

02/08/12 à 13:30 - Mise à jour à 13:30

Source: Nest

Depuis 2011, un couple de faucons pèlerins niche sur le clocher de Notre-Dame de Laeken, à côté du palais royal. Grâce à une bonne collaboration entre acteurs publics et privés, ces prestigieux résidants ne seront pas délogés par les travaux de rénovation de l'église.

Les faucons pèlerins de Laeken en sécurité

La rénovation de l'église de Laeken et le sablage de ses façades menaçait les faucons pèlerins qui s'y sont installés, et surtout les 4 fauconneaux qui y sont nés récemment. Une coopération constructive entre les différents partenaires écarte ce danger tout en garantissant le bon déroulement des travaux.

Conscient de la menace pesant sur le nid, le département Stratégie biodiversité de Bruxelles Environnement s'est associé à l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB) et à la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux pour proposer aux responsables du chantier de rénovation (Régie des bâtiments et entrepreneur privé) un aménagement du chantier durant la période de nidification : certaines parties de la façade pourront être sablées par étapes, sans avoir de conséquences néfastes sur les oiseaux.

Des dispositions ont également été prises pour la période de reproduction suivante. Il y aura, comme à la cathédrale Sainte-Gudule, une plate-forme sur laquelle les faucons pourront faire leur nid sans plus endommager le bâtiment. Cet aménagement permettra de pérenniser la présence des faucons à Laeken et facilitera leur observation.

Les faucons pèlerins (et leurs nids) sont protégés en Région de Bruxelles-Capitale par l'Ordonnance du 1er mars 2012. Dans les années 70, ils étaient menacés d'extinction par l'utilisation croissante de pesticides. Depuis, l'interdiction de certains pesticides en Europe a permis à la population de se développer et des nids apparaissent chaque année en Région bruxelloise, notamment sur les clochers de la cathédrale Sainte-Gudule à Bruxelles et de l'église Saint-Antoine à Etterbeek. En 2012, on dénombre 6 couvaisons à différents endroits de la capitale, et 15 fauconneaux ont survécu à ce jour. Un succès pour la biodiversité à Bruxelles !

Nos partenaires