A Bruxelles, TADA met en prise directe les enfants issus de quartiers "difficiles" et la société

17/11/15 à 10:40 - Mise à jour à 11:20

Source: Weekend

Passer un jour de plus à l'école durant le week-end, entre ses 10 et 13 ans... Cela a peut sembler a priori ennuyeux, mais pour les quelques centaines d'enfants issus de Saint-Josse, Anderlecht et bientôt Molenbeek, c'est surtout une chouette et enrichissante opportunité.

A Bruxelles, TADA met en prise directe les enfants issus de quartiers "difficiles" et la société

Christelle Fosseprez, chef et patronne du restaurant Henri & Agnès, en pleine transmission de passion aux éléves des ateliers du TADA © DR

Chaque week-end - pendant trois années scolaires - ils se rendent ainsi à "l'école du samedi", 'ToekomstATELIERdelAvenir' autrement appelé 'TADA'. Là, à travers des explications sur des dizaines de métiers, ils y découvrent la société et le monde professionnel, tout en prenant conscience d'eux-mêmes : de leurs propres talents et centres d'intérêt.

Saint-Josse-ten-Node, Molenbeek... des communes bruxelloises dont on lit rarement des nouvelles positives. Depuis les attentats à Paris la commune de Molenbeek est même visée et stigmatisée depuis de nombreux coins du monde. Voilà pourquoi il est maintenant plus important que jamais de braquer les projecteurs sur des initiatives interculturelles positives qui stimulent les résidents de ces quartiers bruxellois à se rencontrer et à se respecter. ToekomstATELIERdelAvenir (ou TADA) est l'une de ces initiatives.

A TADA des enfants dit "socialement vulnérables" reçoivent chaque samedi des leçons pratiques données par des professionnels, passionnés. Elles se déroulent dans une ambiance décontractée et un environnement stimulant, sans pression et sans système d'évaluation. Ainsi - entre autres professionnels - des journalistes, des avocats, des architectes, des bouchers, des cuisiniers et des régisseurs expliquent bénévolement leurs métiers aux enfants. A leur contact et durant les ateliers pratiques, les enfants révèlent leurs propres talents et tout leur potentiel. L'objectif principal de TADA est de contribuer à ce que les enfants qui y prennent part s'engagent dans la vie avec une image positive d'eux-mêmes et abordent en confiance la société qu'ils connaissent dès lors bien mieux.

Cette expérience apporte énormément aux centaines d'enfants mais également aux centaines d'intervenants bénévoles adultes qui participent à ces ateliers. Une bonne connaissance du monde, de soi-même et de l'autre est un antidote performant contre les pensées radicales ou la haine. Tous ensemble pour la tolérance, l'ouverture et le développement personnel grâce à la rencontre et le partage des connaissances, tel est le coeur de l'initiative TADA lancé par Sofie Foets en 2012.

Samedi passé l'atelier hebdomadaire d'un groupe d'enfants de TADA s'est déroulé au restaurant bruxellois Henri & Agnès, où ils ont pu se mettre avec enthousiasme dans la peau des chefs de cuisine et du personnel de salle. Tous joyeux, ils ont découvert la cuisine bio et ont préparé un brunch qu'ils ont servi à une dizaine de bénévoles réguliers de TADA.

Sébastien (11 ans, élève de TADA) raconte : "A l'école nous apprenons à lire, écrire et calculer. Avant et après l'école j'ai envie d'apprendre beaucoup plus ! C'est pour cela que je vais à TADA, pour apprendre à connaître le monde des adultes et à découvrir le monde des métiers. A TADA nous découvrons la société. Nous y apprenons à penser à notre avenir et à connaître nos talents. Grâce à TADA je sais ce que "plus tard" peut impliquer et à quoi ça sert de faire de son mieux à l'école."

D'ici 2020, TADA souhaite soutenir au moins 1000 enfants et jeunes issus des quartiers les plus défavorisés de Bruxelles. Dans cette volonté d'expansion, TADA recherche continuellement de nouvelles sources de financements ainsi que des bénévoles. Quelles personnes et organisations sont prêtes à joindre leurs efforts au bénéfice du "Bruxelles de demain" et du développent du potentiel de chaque enfant ?

ToekomstATELIERdelAvenir - TADA - est une asbl 100% bilingue qui a été lancé à Saint-Josse dans l'année scolaire 2012-2013. Depuis l'année scolaire 2015-2016 TADA est/sera également opérationnel à Anderlecht et Molenbeek. L'antenne de Curegem (Anderlecht) a ouvert ses portes en octobre 2015, celle de Molenbeek débutera en janvier 2016. TADA existe et s'étend surtout grâce au privé : de nombreux philanthropes, des entreprises et des fondations.

TADA a été inspiré par IMC Weekendschool, une association mondialement reconnue pour son approche pédagogique. En 2014, TADA a été premier lauréat de la Fondation Reine Paola pour "l'Innovation dans l'extrascolaire". La volonté de TADA est de donner un coup de pouce aux écoles traditionnelles présentes dans les quartiers socio économiquement défavorisés de Bruxelles.

(KS)

Nos partenaires