Après la robe couleur de Lune, que diriez-vous d'une paire de mocassins couleur d'immatériel ?

26/01/16 à 14:50 - Mise à jour à 01/02/16 à 11:46

Le bleu Klein ou bleu IKB (pour International Klein Blue) s'invite partout. Il pare régulièrement les objets de notre quotidien, jusqu'à notre garde-robe, la puissance de l'oeuvre de son créateur exerçant une fascination sans cesse renouvelée autant qu'une source d'inspiration pour la mode, le design ou les cosmétiques.

Après la robe couleur de Lune, que diriez-vous d'une paire de mocassins couleur d'immatériel ?

Moccassins Bleu Klein de JM Weston © DR

Recouvrant désormais les formes et les matières les plus variées, ce bleu outremer profond avait, du temps de l'artiste, le pouvoir de se substituer à l'infini. Tout ce qu'il touchait devenait "hors dimension", telle une fenêtre, un passage pour l'esprit et l'imagination.

Yves Klein, qui ambitionnait de peindre le monde en bleu pour le rendre plus spirituel, a, de son vivant, plongé l'obélisque de la Concorde, l'Esclave de Michel Ange ou encore le globe terrestre dans son célèbre bleu poudré. La volonté de son entreprise artistique ne souffrait aucune mesure, tant et si bien que rien ne l'aurait arrêté, pas même une bombe atomique. De nos jours le bleu Klein est devenu une marque, un Pantone reconnaissable entre mille. Voilà qui n'aurait certainement pas déplu à son créateur, qui en avait déposé le brevet dès 1960.

Tenté par un morceau d'immatériel aux pieds pour 675 euros ? Puisque c'est le regardeur qui fait l'oeuvre, il ne tient qu'à vous d'y croire. Après tout, en leur temps, certains avaient bien acheté à Yves Klein du vide contre de l'or.

Par Marie-Charlotte Noury, contributrice

Mocassins Hommage à Yves Klein, de JM Weston, 675 euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires