Ce qu'il faut savoir sur Vero, le nouveau réseau social qui pourrait prendre la place d'Instagram

01/03/18 à 13:26 - Mise à jour à 13:33

C'est le nouveau réseau social dont tout le monde parle, et qui semble vouloir détrôner Instagram. Mais qu'est au juste Vero? Sans algorithmes, ni publicités et ni enregistrement de données d'utilisateur, cette application fait un véritable buzz.

Ce qu'il faut savoir sur Vero, le nouveau réseau social qui pourrait prendre la place d'Instagram

Vero, l'appli qui rêve de prendre la place d'Instagram © DR

Vero (pour "Vérité") est loin d'être une nouveauté. Créée en 2015 par par Ayman Hariri, millionnaire libanais, il aura fallu mettre en place une campagne marketing avec de puissants influenceurs pour que l'application rencontre le succès auprès des internautes.

Dans le concept, rien de neuf. L'application utilise simplement les codes de Facebook, Twitter, Pinterest et Instagram. Un mélange de partage de photos, de musiques, de livres et de séries. Son petit plus? Elle permet en une seule application, de tout partager.

Véritable révolution?

Là où Vero fait la différence, c'est que cette aplli n'est soumise à aucun algorithme. Le feed est chronologique et sans publicité. "Le feed est composé de vos messages et des posts des personnes avec lesquelles vous êtes connectées ou des personnes que vous suivez. "Nous ne l'organisons pas, ne la manipulons pas, n'insérons pas de publicité ou ne retenons pas les posts. Vous voyez ce qui a été partagé avec vous, quand il a été partagé avec vous."

La seconde grande différence est la possibilité de gérer les différents degrés d'audience. Vous serez donc capable de définir qui peut voir tel ou tel contenu de votre profil. Sur le site du réseau social, on peut d'ailleurs lire: "Vero est un réseau social pour tous ceux qui aiment quelque chose suffisamment pour le partager - et veulent contrôler avec qui ils le partagent. Tout comme nous le faisons dans la vraie vie."

Pas tout rose

L'application deviendra payante après le million d'abonnés inscrits. Les premiers auront néanmoins accès à l'application de façon gratuite et à vie mais, pour les retardataires il faudra y mettre le prix. Il s'agirait en effet d'un abonnement mensuel qui viserait à réguler le manque de revenus publicitaires.

Un autre aspect négatif soulevé, et pas des moindres, concerne les droits d'auteur. Il semblerait que tout le contenu partagé pourrait être réutilisé sans demande d'autorisation et sans payer de royalties à l'intéressé.

L'application a déjà subi un crash dû à l'augmentation phénoménale des nouveaux comptes. Quant à savoir si, malgré son prix et ses pleins pouvoirs sur votre contenu, elle peut détrôner Instagram, les paris sont ouverts.

Ce qu'il faut savoir sur Vero, le nouveau réseau social qui pourrait prendre la place d'Instagram

© Vero

Soraya Benatmane.

www.vero.co

Nos partenaires