Femmes et sciences: quelles sont les initiatives pour changer ce duo difficile ?

09/10/17 à 16:30 - Mise à jour à 16:51
Du LeVif Weekend du 06/10/17

Le verrou de l'accès des filles aux études universitaires a sauté depuis longtemps. Elles boudent pourtant toujours les sciences exactes et sont à peine 34 % à postuler un jour pour une place de chercheur qualifié permanent. Pour de nombreux experts, c'est dès l'adolescence qu'il faut changer les mentalités.

Dans le jargon des spécialistes des questions de genre, on appelle cela le phénomène du " leaky pipeline ", autrement dit ce tuyau percé qui symboliserait la disparition progressive et insidieuse des femmes dans les carrières scientifiques et académiques de haut niveau. Une réalité de terrain d'autant plus difficile à comprendre qu'elles ont désormais accès sans tabous aux études universitaires, y compris dans les filières de sciences exactes, voire appliquées. Elles sont même plus nombreuses, toutes disciplines confondues, à décrocher un master - qu'elles réussissent souvent avec de meilleures notes que les garçons. Pourtant, les chiffres publiés par le FNRS (Fonds national de la recherche scientifique) sont sans appel : si 55 % des candidats à une bourse de doctorat sont des filles, elles ne sont plus que 45 % à entrer une demande de financement pour un post-doctorat et à peine 34 % à tenter leur chance pour une place de chercheur permanent. Au regard des statistiques mondiales, que l'on retrouve dans un récent rapport du Boston Consulting Group, la Belgique n'est finalement pas si mal lotie : l'étude, qui prend en compte la situation des pays développés autant qu'émergents, estime que seuls 2 % des diplômées de l'enseignement secondaire obtiendront un jour un doctorat en sciences, contre 6 % pour leurs condisciples masculins. En se contentant simplement de viser l'équité, on pourrait ainsi gagner 300 000 docteures chaque année, soit 3 millions de scientifiques de haut niveau en dix ans, avec tout ce que cela sous-tend comme possibles avancées à la clé...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires