Histoires de Darons, le podcast qui donne la parole aux pères

07/06/18 à 14:45 - Mise à jour à 15:48

Le féminisme, le sport, la cuisine... Aucun sujet n'échappe aux podcasts. Pas même la paternité. La preuve avec Histoire de Darons. Au micro de Fabrice Florent, des papas livrent leurs expériences, sans complexe, ni tabou.

Histoires de Darons, le podcast qui donne la parole aux pères

Fabrice Florent et ses deux filles, au Photomaton © DR

"Parents, c'est une profession à échec certain. On ne sera jamais un bon père". Jérôme Colin ne passe pas par quatre chemins. L'animateur de Hep Taxi, diffusé sur la RTBF, ne cache rien des revers qu'un père de famille peut rencontrer. "Cela ne peut pas être un rôle parfait. Il faut accepter d'être imparfait".

De sa voix grave, il évoque les discussions qu'il a avec ses trois adolescents "pas toujours une bonne idée car elles peuvent finir dans les cris", mais aussi l'amour qu'il leur porte. Jérôme Colin lâche toutes ses confessions dans l'émission Histoires de Darons, un podcast dédié à la paternité. Pendant une heure, ces "darons" se livrent sur leur expérience de père, qu'ils soient des papas connus, comme le YouTubeur McFly, moitié du duo McFly & Carlito aux trois millions d'abonnés, ou des anonymes.

Fabrice Florent est le créateur d'Histoire de Darons

Fabrice Florent est le créateur d'Histoire de Darons © Chloé Vollmer-Lo

Derrière Histoire de Darons, il y a Fabrice Florent, quarantenaire et père de deux filles, qui se lance dans l'aventure du podcast en septembre 2017. Mais son intérêt pour la parentalité remonte à bien plus longtemps. Retour en 2005. Cette année-là, Fabrice fonde MademoiZelle. Sa femme, elle, attend leur premier enfant. Fabrice décide de suivre et raconter cette grossesse à travers un blog. Un éditeur le remarque. Un livre sort deux ans plus tard intitulé Futur Papa. "L'éditeur a aimé que je partage mon expérience autour de la paternité"

Douze ans plus tard, le thème de la paternité est toujours là, mais le medium a changé. Fabrice Florent le décline cette fois-ci via le format podcast, média en pleine expansion depuis deux ans. "J'ai beaucoup écrit pour MademoiZelle, j'ai aussi tourné des vidéos. Mais je n'avais jamais essayé le son".

"Fab" (de son surnom) y voit de nombreux d'avantages. "L'audio redonne de la magie à l'interview. C'est un format long qui fonctionne bien. Il y a moins de pression. Les invités s'habillent, se vautrent comme ils le souhaitent. Il n'y a pas le troisième oeil de la caméra."

Dix-huit darons ont déjà accepté de s'y dévoiler. Chacun y raconte à sa manière, son histoire, son vécu en tant que père. Tous sont à l'aise et n'ont pas peur d'y livrer des anecdotes. "On a tendance à dire que les hommes sont taiseux, mais pour le podcast, il ont craqué la carapace. Ils jouent le jeu. Sans fards".

"Je veux que l'entretien soit le plus naturel possible"

Chaque invité l'a marqué, mais il garde un souvenir particulier de son premier invité l'humoriste français Vérino. "Il a été mon cobaye. Il a donné le ton du podcast". Fabrice Florent cite aussi l'épisode de Nathanaël, un père de 34 ans confronté à la dépression post-partum de sa femme. Un épisode difficile où ce père confie l'être devenu "lorsqu'il s'est retrouvé seul à seul avec son fils".

Fabrice Florent n'a pas de critères dans la sélection des papas. Ce qu'il veut avant tout, c'est se donner de la liberté. Il contacte les pères dont les histoires l'ont intéressé, sans chercher à en savoir plus sur eux. Pas de castings et pas de questions non plus avant la rencontre. "Je veux que l'entretien soit le plus naturel possible".

Celui qui partage sa vie entre Lille, sa ville natale et Paris, a créé Histoire de Darons pour "libérer la parole des mecs car il n'existe pas aujourd'hui de tribune donnée aux pères". Il y voit aussi l'occasion de "partager et transmettre des expériences, même aux plus jeunes". Les adolescents et jeunes adultes font d'ailleurs partie de ses auditeurs. Ils recherchent un discours sur la paternité. "J'aurais adoré entendre ces interviews quand j'avais 18 ou 20 ans", admet l'hôte du podcast.

Et son Histoire de Darons de rencontrer un joli succès. En avril dernier, le podcast franchit la barre du million d'écoutes toutes plateformes confondues. Un épisode sort toutes les deux semaines. Le bon timing pour Fabrice Florent car "il faut des histoires avec de la teneur". Histoire de Darons tient la route. En espérant qu'elle sera encore longue.

Chaîne YouTube Histoires de Darons

Histoires de Darons #18 avec Jérôme Colin

Histoires de Darons n'est pas le seul podcast consacré à la paternité. Outre-Atlantique, deux papas québécois discutent - souvent autour d'une bière - bobos, sieste ou sexe après l'accouchement dans ImPEREturbables.

Plus largement, la parentalité s'est imposée dans les podcasts. Aux Etats-Unis, Parental Leave Podcast suit les aventures d'un jeune couple depuis la naissance de leur garçon en novembre dernier. En France, Les Sales Gosses est une conversation entre un invité et les journalistes Nadia Daam et Titiou Lecocq. Ensemble, ils évoquent entre autres le fait d'être une mère célibataire, sur Tinder ou encore les secrets de famille.

Par Audrey Morard

Liens vers les autres podcasts cités:

Parental Leave Podcast

Les Sales Gosses : Combien pèse un secret de famille ?

Nos partenaires