Kering, nouveau partenaire du Festival de Cannes, et partisan de la cause des femmes dans le cinéma

11/05/15 à 16:45 - Mise à jour à 19/05/15 à 13:22

Source: Weekend

Cannes et sa Palme d'or ne font pas rêver que les cinéastes. C'est qu'il n'est pas donné à tout le monde, le droit de partager l'affiche du mythique logo qui enflammera cette année encore la Croisette du 13 au 24 mai.

Kering, nouveau partenaire du Festival de Cannes, et partisan de la cause des femmes dans le cinéma

© Reuters

Le club très exclusif des partenaires officiels du festival vient pourtant d'ouvrir ses portes jalousement gardées par les "anciens" - dans le rang des fidèles, on retrouve L'Oréal Paris (dix-huitième participation en 2015), Renault (chauffeur de stars depuis trente-deux ans), Dessange (plus de trente ans de brushings au compteur) - au groupe Kering, portant ainsi à quinze le nombre de sponsors privés chargés de couvrir pour moitié les quelque 20 millions d'euros de budget de l'événement culturel le plus médiatisé du monde.

Un excellent coup de pub pour l'ex-PPR qui offre ainsi à ses marques de prêt-à-porter de luxe (Gucci, Alexander McQueen, Saint Laurent, Bottega Veneta, entre autres...) une vitrine d'une visibilité inestimable. Les termes de cet engagement renouvelable qui porte sur cinq ans sont bien sûr top secrets et ne se limitent pas non plus à fournir le tapis rouge en smokings et robes longues. Kering entend aussi profiter de cette magnifique tribune pour faire parler des causes qui lui tiennent à coeur comme la place des femmes dans le cinéma, un combat pas vraiment choisi par hasard par le CEO François-Henri Pinault dont l'épouse n'est autre que l'actrice et productrice mexicaine Salma Hayek. "La sensibilité artistique des femmes et les spécificités de la narration féminine font partie intégrante de la richesse du septième art", insiste-t-il.

A compter de l'édition 2016, le palmarès s'enrichira d'ailleurs de deux nouveaux prix "Women in Motion" récompensant une personnalité emblématique du milieu, chargée de sélectionner à son tour une jeune cinéaste prometteuse. Une initiative d'autant plus louable qu'à ce jour Jane Campion, présidente du jury 2014, reste la seule réalisatrice dont le travail s'est vu récompensé par le précieux trophée...

En savoir plus sur:

Nos partenaires