L'artiste urbain Zevs arrêté pour un logo Chanel liquéfié

17/07/09 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Weekend

L'artiste français Zevs a encore frappé mais cette fois, son oeuvre pourrait lui coûter cher. Accusé de vandalisme, on lui demande près de 612 000 euros pour avoir dessiné un logo Chanel liquéfié sur la façade d'un magasin Giorgio Armani à Hong Kong.

L'artiste urbain Zevs arrêté pour un logo Chanel liquéfié

© Zevs Hong Kong en juillet 2009

L'artiste français Zevs (prononcé Zeus) a encore frappé mais cette fois, son oeuvre pourrait lui coûter cher. Le street artist est connu pour ses Urban Shadows ces fausses ombres peintes au sol de bancs, poubelles, cabines téléphoniques ou autres feux de circulation. Plus récemment, il est devenu maître dans l'art de détourner les logotypes de marques omniprésentes en milieu urbain avec ses Liquidated Logos.

Cette fois, il a placé un sticker Chanel "liquéfié" sur la façade d'un immeuble Giorgio Armani à Hong Kong. Dessin réalisé, comme toutes ses autres oeuvres urbaines à travers le monde, à la peinture à l'eau, donc facilement effaçable selon l'artiste. Mais pas d'après le procureur chargé de l'affaire qui a expliqué que le dessin n'a pas pu être nettoyé par les professionnels engagés par la maison Armani. Le label italien "utilise en effet la pierre calcaire de Saint-Maximin pour ses magasins, une pierre très chère, pas facile à nettoyer car elle est fragile et absorbe la peinture", selon les explications de Zevs sur sa page Facebook.

Accusé de vandalisme, l'artiste devrait payer 6,7 millions de dollars hongkongais (soit près de 612 000 euros) pour que la façade soit remise en état, selon Fashionmag.

Une mésaventure coûteuse qui se révèle aussi être un joli coup de pub pour l'artiste qui présente ses oeuvres pour la première fois en solo, du 16 juillet au 30 septembre à la Art Statements Gallery de Hong Kong. L'exposition s'appelle Liquidated Logos et l'on y retrouve justement les fameuses signatures liquéfiées de grandes maisons de mode et de luxe telles que Chanel ou Louis Vuitton. Comme le souligne le blog freshnessmag.com, on ignore s'il aura été libéré à temps par la police pour être présent au vernissage.

Ca.L





Nos partenaires