L'oeuvre Les Portes Louises remplace le Cityscape

26/05/09 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Weekend

Presque quatre mois après le démontage de la construction en bois 'Cityscape' du designer belge Arne Quinze, il est maintenant grand temps de passer à autre chose dans le paysage urbain bruxellois. Cette fois, c'est au tour de l'artiste belge Pol Quadens d'investir le terrain vague le long de la Toison d'Or à Ixelles.

L'oeuvre Les Portes Louises remplace le Cityscape

Presque quatre mois après le démontage de la construction en bois 'Cityscape' du designer belge Arne Quinze, il est maintenant grand temps de passer à autre chose dans le paysage urbain bruxellois. Cette fois, c'est au tour de l'artiste belge Pol Quadens d'investir le terrain vague le long de la Toison d'Or à Ixelles avec une oeuvre de son cru.

Sur ce terrain le long de l'Avenue de la Toison d'Or se dressent maintenant "Les Portes Louise". Cette oeuvre de l'artiste Pol Quadens se compose de différentes "portes" ou "portails" sur lesquels se trouvent plusieurs livres. Le premier portail sera bientôt agrandi avec un trio d'autres portes, à chaque fois d'un autre format et dans une forme légèrement différente.

"Ces portiques représentent des bibliothèques qui existent pour la conservation et la diffusion de la connaissance, de la culture et de l'histoire. Elles jettent des ponts entre les siècles et les générations", déclare l'artiste Quadens qui s'est laissé inspirer par les monolithes de Stonehenge et par les portes d'accès des anciens temples grecs et romains. Il a produit ses oeuvres en Corian, une matière blanche et transparente qui peut épouser quasi toutes les formes imaginables. Il est l'un des premiers artistes à utiliser cette matière pour des oeuvres d'art.

"Les Portes Louise" tentent de cette manière de parler aux passants de cette avenue frequentée du haut de la capitale. L'oeuvre les invite aussi à s'arrêter un moment et à appréhender cet endroit vide d'une manière surprenante et unique.

Un complexe hôtelier et des magasins devraient bientôt être construits sur ce terrain vague mais le permis de construire a été suspendu suite à des protestations des riverains, laissant le terrain désert. Le dossier est en cours et la construction de Quadens devrait pouvoir rester à cet endroit encore un an.

Ruth Vanden Berghe/Caroline Lallemand

Nos partenaires