Le chanteur d'opéra belge José Van Dam tire sa révérence à Bruxelles

07/05/10 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Weekend

Le plus connu des barytons belges, José Van Dam, célébré dans le monde entier, fait ses adieux à l'opéra à Bruxelles dans une série de représentations de "Don Quichotte" de Jules Massenet, qui ont débuté mardi soir sous les applaudissements d'un public conquis.

Le chanteur d'opéra belge José Van Dam tire sa révérence à Bruxelles

© AFP/TERESITA CHAVARRIA

José Van Dam, 70 ans, a décidé de quitter l'opéra après 50 ans de carrière, dont 30 au théâtre royal de la Monnaie à Bruxelles. Il continuera cependant à donner des récitals et des cours de chant pour de jeunes espoirs. "Je ne quitte pas la musique ni l'art lyrique. Je quitte l'opéra", expliquait-il récemment, même s'il se lancera encore dans une création de "La Veuve Joyeuse" à Genève en décembre. L'artiste lyrique est connu pour ses nombreux opéras mais aussi pour son rôle titre dans le film "Le Maître de musique" de Gérard Corbiau.

Pour son dernier rôle à la Monnaie, il interprète Don Quichotte, dans une mise en scène du Français Laurent Pelly et sous la direction du chef d'orchestre Marc Minkowski. Créé il y a cent ans, en 1910, cet opéra, "comédie héroïque" inspirée du livre de Cervantès, n'avait pas été repris depuis plus de cinquante ans. C'est l'une des dernières oeuvres du compositeur français Jules Massenet. Dans la mise en scène de Laurent Pelly, le spectacle commence dans une chambre, où un vieil homme rêveur, à l'image de Massenet, est plongé dans ses livres, dans un décor fait de milliers de feuilles de papier qui forment une véritable montagne. Puis comme sortis de ses rêveries, les choeurs apparaissent accompagnés par une musique espagnole, donnant vie à l'histoire de Don Quichotte. "Notre dramaturgie a suivi deux axes: d'une part le fait qu'il s'agit d'un des derniers opéras de Massenet, et d'autre part les adieux de José Van Dam à la scène de la Monnaie", explique Laurent Pelly. Tour à tour émouvant, sentimental, fantaisiste ou comique --avec les interventions de Sancho Panza, des prétendants de Dulcinée ou d'une bande de brigands--, le spectacle est porté par le personnage de Don Quichotte, rêveur fou, chevalier errant autoproclamé justicier. José Van Dam est touchant quand il exprime tour à tour l'idéalisme et l'émotion du vieux Don Quichotte, qui part dans des aventures tragi-comiques par amour pour sa Dulcinée, combattant notamment les moulins à vent, avant de se confronter à la réalité. "J'ai lutté pour le bien", dira-t-il alors. "C'est un personnage que j'aime beaucoup", dit José Van Dam. Il s'ajoute à une longue liste de rôles titres interprétés par le baryton-basse tout au long de sa carrière: "Boris Goudounov", "Falstaff", "Wozzeck", "Don Giovanni"...
Au cinéma, outre "Le Maître de Musique", il a joué le rôle de Leporello dans le film "Don Giovanni" de Joseph Losey.
"On est là pour servir la musique", dit Van Dam, connu pour son humilité.

Né à Bruxelles en 1940, ce fils d'ébéniste a étudié le chant au conservatoire de Bruxelles avant de commencer sa carrière à Paris, Genève puis Berlin, où il a travaillé avec le chef d'orchestre Herbert Von Karajan. Au théâtre de la Monnaie, il a interprété de nombreux opéras, surtout à partir des années 1980, lorsque l'opéra bruxellois est sous la direction du Belge Gérard Mortier.
Célébré comme l'un des meilleurs barytons basse de son temps, gloire belge, José Van Dam a été couronné de nombreuses distinctions et anobli par le roi des Belges Albert II. "Don Quichotte" sera joué au théâtre de la Monnaie jusqu'au 19 mai. Le spectacle sera retransmis en direct sur la chaîne franco-allemande Arte et diffusé sur grand écran sur la Grand Place de Bruxelles le 8 mai.

Le VifWeekend.be, avec AFP.

En savoir plus sur:

Nos partenaires