Le mariage passe au vert

13/08/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Weekend

Le mariage vert débarque en Belgique. Déjà quasiment entré dans les moeurs outre-Atlantique et en Grande-Bretagne, le concept se développe petit à petit sous nos latitudes. Le premier "green wedding" belge, baptisé à juste titre "écolo-chic", aura lieu à la fin de ce mois d'août à Bruxelles.

Le mariage passe au vert

Le mariage vert débarque en Belgique. Déjà quasiment entré dans les moeurs outre-Atlantique et en Grande-Bretagne, le concept se développe petit à petit sous nos latitudes. Le premier "green wedding" belge, baptisé à juste titre "écolo-chic", aura lieu à la fin de ce mois d'août à Bruxelles.

Aux Etats-Unis, le "green wedding, un terme pot-pourri regroupant les concepts bio, écologique et équitable, est entré dans les moeurs. En Grande-Bretagne, après le mariage d'Elizabeth Hurley 100% bio ou encore la robe de mariée de Stella McCartney en coton issu du commerce équitable, il a déjà dépassé le phénomène de mode.

Organisé pour la première fois en Belgique par la wedding planner liégeoise Rachel Licata, le mariage vert réunit tous les éléments pour permettre aux futurs époux de respecter la planète le jour J. Un concept qui surfe superbement sur la tendance actuelle de citoyen éco actif. Le mariage "écolo-chic", n'est pas uniquement réservé aux babas cool mais cible le consomm'acteur moderne, soucieux de son empreinte écologique. "Quand on apprend qu'un mariage pour 150 invités, billets d'avion pour le voyage de noces inclus, dégage près de 14,5 tonnes de CO2, soit 4 tonnes supplémentaires par rapport à ce qu'un citoyen émet sur une année, cela fait réfléchir", explique Rachel, l'une des seules "maîtresses de cérémonie" belge.

Robe en soie bio

En collaboration avec des prestataires locaux respectueux de la nature triés sur le volet, le concept bio se décline de la robe de mariée à la pièce montée. Cette organisatrice de mariage, également Make Up Artist, spitante et sans répit - le samedi de notre interview Rachel, avait maquillé sept (!) mariées sur la matinée - propose toute une panoplie verte aux futurs "éco-époux". De la liste de mariage de produits équitables, du faire-part en papier recyclé ou carrément envoyé par mail, au repas bio servi dans de la vaisselle éphémère en passant par la suite se déplaçant à vélo ou en calèche jusqu'aux fleurs de saison sans pesticide. Pour la tenue du grand jour, Rachel collabore entre autres avec la créatrice liégeoise Pamela Ottaviani, l'une des rares stylistes de notre pays à réaliser des robes de mariée en fibres naturelles biologiques. "J'utilise de la soie bio pour mes créations, ce qui est assez rare en Europe", précise-t-elle. "Ce sont de très beaux tissus. On peut aussi choisir du coton, du chanvre, du lin ou du bambou bio, et même du soja et de l'ortie", rajoute Rachel. Pour la mise en beauté, elle suggère à la mariée un soin à la tomate bio de la marque Ella Baché.

Pour le voyage de noces, le couple se tournera vers l'écotourisme, comme un séjour en éco-gîte ou pour les vrais motivés, un stage d'éco-construction,... Et pour ceux qui n'arriveront pas à renoncer à s'envoler aux antipodes, ils pourront toujours verser quelques centaines d'euros sur le site actioncarbone.org pour compenser les tonnes de gaz à effet de serre émis pour atteindre leur île paradisiaque.

Lâcher de papillons et de coccinelles

Autre idée originale : le lâcher de coccinelles bio sensées porter chance au couple. On peut aussi opter pour un lâcher de papillons. "Chaque invité reçoit un papillon dans une petite boîte auquel il rendra la liberté à la sortie de l'église, cela change du traditionnel lâcher de colombes ou du lancé de riz." Cette petite folie volatile coûte quand même la bagatelle de 500 euros pour une centaine de papillons, elle n'est donc pas accessible à toutes les bourses. Normal, en général, un mariage vert coûtera 20% de plus qu'un mariage classique.


Des panneaux solaires pour éclairer la fête

Le premier mariage 100 % écologique se déroulera donc le 22 août prochain à Bruxelles, "sur le thème d'une garden party dans un pur jardin balinais", dévoile Rachel. Le profil des futurs époux : "un couple trentenaire au train de vie confortable, impliqué dans le respect de l'environnement dans leur travail quotidien et pour qui ce mariage bio coulait de source", rajoute-t-elle. La suite sera composée de voitures Mini à faible émission de Co2 - à la place du coupé sport qui pollue- le faire-part est en papier 100% recyclé - "même la partie en calque est sans chlore" précise Rachel - les décorations de table vert bambou seront complètement bio, tout comme les produits sélectionnés pas le traiteur. Le soir, le jardin sera éclairé par l'énergie accumulée pendant la journée grâce à des panneaux solaires installés dans le jardin. "Il y aura même des lucioles solaires sur les tables", se réjouit notre wedding planner. Pour jouer la carte écolo à fond, on peut même prévoir un compost pour les déchets organiques accumulés tout au long de l'événement. Alors, on dit "oui" au mariage bio, écologique et équitable ?

Caroline Lallemand

Rachel Licata, wedding planner, plus d'infos sur Ma Plus Belle Histoire, à partir de 750 euros la journée de prestation.


Nos partenaires