Le songe d'une nudité

10/12/08 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Weekend

Dans les photographies de Carla van de Puttelaar, ce qui frappe en premier lieu, c'est cette lumière, douce, naturelle, réminiscence des maîtres flamands.

Le songe d'une nudité

© Carla van de Puttelaar

Dans les photographies de Carla van de Puttelaar, ce qui frappe en premier lieu, c'est cette lumière, douce, naturelle, réminiscence des maîtres flamands. On pense à Van Eyck, à Vermeer, voire à Rubens. Une lumière qui révèle le corps de la femme tel qu'il est, bouleversant et fragile, parcouru de veines, saupoudré de points de beauté, recouvert d'un émouvant duvet, légèrement blessé parfois. Des images réalistes. Mais paradoxalement étranges. A l'heure de photoshop, du porno chic et de la modélisation glossy de l'idéal féminin, on est surpris, ému même, devant ces êtres de chair et de sang. Une émotion que Carla van de Puttelaar amène en toute subtilité, en silence presque, d'un regard à la fois tendre et sans concession. Galateas, le livre-portefolio très soigné que lui consacre la maison d'édition belge Le Caillou bleu constitue la porte d'entrée idéale dans l'univers de cette photographe néerlandaise à suivre assurément.

Baudouin Galler

Galatéas. Carla van de Puttelaar, (texte de Kristien Hemmerechts), éditions du caillou bleu. En Belgique, Carla van de Puttelaar est représentée par la box galerie, à Ixelles.

Carla van de Puttelaar sera présente à la box galerie ce dimanche 14 décembre pour signer des exemplaires de ces deux derniers ouvrages.

Nos partenaires