Les femmes sont pour le partage des comptes... dès le premier rendez-vous

14/03/17 à 09:03 - Mise à jour à 09:03

Source: Communiqué

Aujourd'hui, c'est l'Equal Pay Day, la journée de soutien pour l'égalité salariale entre les hommes et les femmes. A cette occasion, Twoo a souhaité en savoir plus sur ce que pensent ses utilisateurs sur le sujet via quelques questions.

Les femmes sont pour le partage des comptes... dès le premier rendez-vous

© Getty Images/iStockphoto

Pour cette journée d'égalité salariale homme-femme, l'app de rencontre Twoo a mené son enquête et a posé une multitude de questions à ses membres concernant le partage (ou non) des comptes et des dépenses financières.

Comment les hommes et les femmes gèrent-ils leur budget et leur indépendance financière ? L'homme doit-il toujours régler l'addition lors d'un premier rendez-vous ? Qui gère les comptes à la maison et qu'en est-il des comptes joints ?

"Nous pouvons en conclure que les femmes exigent une plus grande indépendance financière et plus d'égalité. Par exemple, les chiffres montrent bien que lors d'un premier rendez-vous la question de qui doit payer l'addition n'est pas si évidente", dit Lien Louwagie, porte-parole Twoo.

Et il ressort de leur enquête que "seulement" 10% des femmes s'attendent à ce que l'homme prenne en charge la facture du repas et 55% des femmes interrogées préfèrent partager l'addition. Et ces dames ne sont pas les seules puisque 25% des hommes à qui la question a été posée sont en faveur du partage mais ils sont 50% à opter pour la solution traditionnelle c'est-à-dire où l'homme paie l'addition.

Cette tendance est sans surprise plus marquée chez les personnes plus âgées (plus de 50 ans) avec 57% d'hommes qui trouvent normal de régler l'addition lors d'un premier rendez-vous. Chez les plus jeunes, le pourcentage est légèrement inférieur, 49%. Tandis que 12% des femmes âgées attendent de l'homme qu'il paie, contre 9% chez les jeunes femmes.

Mais que se passe-t-il après ce premier rendez-vous au restaurant ? Qui paye quoi ?

Selon les conclusions de Twoo, les femmes sont de plus en plus indépendantes: elles sont 63,7% à être en faveur d'un partage égalitaire des dépenses du ménage, même si le conjoint gagne plus. Et elles veulent une plus grande indépendance financière : 37,5% des femmes refusent le compte joint, alors que seulement 14,3% des hommes s'y opposent. Et parmi les femmes qui optent pour un compte partagé, 74% d'entre elles affirment avoir le contrôle du budget !

En savoir plus sur:

Nos partenaires