Les Plaisirs d'Hiver espèrent réinsuffler à Bruxelles son goût de la fête

09/11/16 à 16:18 - Mise à jour à 16:18

Source: Belga

La 16e édition des Plaisirs d'Hiver, qui se tiendra au centre de Bruxelles du 25 novembre au 1er janvier, va redorer l'image de la Ville qui a besoin de retrouver son esprit festif et convivial, a déclaré mercredi le bourgmestre Yvan Mayeur, lors de la présentation de cette nouvelle édition.

Les Plaisirs d'Hiver espèrent réinsuffler à Bruxelles son goût de la fête

La Grand'Place pendant les Plaisirs d'Hiver © Belga Image

"Nous espérons faire revenir les gens qui craignaient et angoissaient à juste titre dans le centre-ville de Bruxelles", a indiqué Yvan Mayeur, soulignant que l'année dernière avait été difficile (après les attentats de Paris) même si les Plaisirs d'Hiver avaient été maintenus à Bruxelles.

La Ville espère renouer avec le succès en attirant à nouveau 1,5 million de participants. "On est toujours debout et on compte le rester", a commenté pour sa part l'échevin de tourisme Philippe Close, qui a salué la décision des autorités communales et policières d'avoir maintenu l'an dernier les Plaisirs d'Hiver.

Le Japon a été choisi comme invité de cette nouvelle édition, à l'occasion de la célébration des 150 ans de l'amitié belgo-japonaise. Un spectacle vidéo 3D consacré à la culture japonaise sera projeté sur l'église Saint-Catherine. Des commerçants proposeront des spécialités culinaires japonaise sur la place Saint-Catherine. Au total, 240 chalets en bois investiront le centre de Bruxelles durant cinq semaines.

Le 30 novembre, le DJ et compositeur bruxellois Felix De Laet, alias Lost Frequencies, se produira sur la Grand-Place. Il a composé la bande sonore du spectacle du son et lumière qui y sera donné tout au long des Plaisirs d'Hiver.

La Grand-Place sera décorée notamment par un sapin de 22 mètres, soit le plus haut de son histoire, selon le bourgmestre. Cet épicéa provient de Smolenice, un village au Nord des Basses-Carpathes, pas loin de Bratislava. Il sera coupé le 15 novembre puis dressé le 17 novembre aux côtés d'une crèche grandeur nature. Il aura parcouru 1.400 kilomètres. "Il s'agit d'un vrai sapin (...). Philippe Close (l'échevin du tourisme) avait une idée mais nous en avons eu une autre", a ironisé Yvan Mayeur, faisant allusion implicitement au sapin artificiel qui avait suscité une controverse en 2012. Certains avaient perçu à l'époque dans le choix d'abandon du conifère naturel une volonté des autorités de se distancier d'un signe religieux.

La patinoire qui sera aménagée place de la Monnaie sera couverte cette année d'un toit transparent. Son ouverture sera prolongée jusqu'au 8 janvier alors que les Plaisirs d'Hiver se termineront le 1er janvier.

Les 'groupes de froid' seront moins sollicités, garantissant une diminution de la consommation électrique et une meilleure qualité de la glace, assurent les organisateurs. Le parcours des Plaisirs d'Hiver s'étendra cette année jusqu'aux Halles Saint-Géry où une trentaine d'artistes belges exposeront leurs oeuvres qui seront mises en vente. Les organisateurs conseillent aux personnes qui souhaitent se rendre aux Plaisirs d'Hiver de privilégier les transports en commun.

La STIB a mis en place pour l'évènement des navettes qui desserviront plusieurs parkings. Ces bus seront mis gratuitement à disposition des automobilistes durant les week-ends, jusqu'à 23h00 le samedi et 22h00 le dimanche.

WeekendInformation Services

Nos partenaires