Metronomy, so eighties...

20/01/09 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Weekend

Le style de Metronomy, groupe anglais originaire du Devon, est une réminiscence de la vague gourmande du synth-pop britannique d'il y a un quart de siècle.

L'électro, c'est comme les accidents de micro-ondes : ce qu'on dégèle rappelle parfois violemment les goûts de la cuisine de mamy. En l'occurrence, le style de Metronomy, groupe anglais originaire du Devon, est une réminiscence de la vague gourmande du synth-pop britannique d'il y a un quart de siècle.

Preuve supplémentaire que les années 1980 -décennie du reaganisme, thatchérisme et autre goldenboyisme - continuent leur come-back dans l'actuel corps musical. Malgré ses mélodies en carton et ses arrangements volages, une fraîcheur critique se dégage de Metronomy. Elle lui permet de surfer sur les comparaisons, sans nécessairement s'y noyer.

Sur le second et récent album, Night Outs, la présence de vocaux seyants module les paysages sonores dans un éclectisme parfumé. Leader du trio, Joseph Mount, incorpore la leçon de ses travaux remix - pour Roots Manuva, Klaxons ou Franz Ferdinand - dans sa grande galerie pop des sequencers. Derrière le cling-cling de Metronomy bat donc une âme électro. En scène, elle se traduit par une offensive de "vrais instruments" - saxophone, guitares, claviers - transmettant la bonne parole digitale. Et puis, des types qui font un clip en chemise Hawaii, cartonnant sur le Net (A Thing For Me), ne peuvent pas être entièrement mauvais. Si ?

Philippe Cornet

CD Night Outs, chez Because Music/Warner. En concert le 17 février au Botanique à Bruxelles. Internet : www.botanique.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires