Mons 2015 : six nouveaux lieux de culture et d'histoire du patrimoine

02/04/15 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Belga

Mons, Capitale Européenne de la Culture, inaugurera en 2015 six nouveaux lieux de culture et d'histoire du patrimoine.

Mons 2015 : six nouveaux lieux de culture et d'histoire du patrimoine

© BELGA

Quatre musées seront ouverts dès le 4 avril ainsi qu'une nouvelle salle dédiée à la musique. Le musée du Beffroi sera quant à lui accessible dès l'été prochain.

Les autorités de la ville de Mons et de la Fondation Mons 2015 ont présenté jeudi les six nouveaux lieux de culture et de patrimoine qui seront ouverts à Mons en 2015. Dans le même temps, une quinzaine d'installations urbaines ponctueront l'entrée dans la "saison 2" du programme de Mons 2015, qualifiée de "saison de la métamorphose".

Quatre nouveaux musées ouvriront leurs portes dès le 4 avril prochain:

- l'"Artothèque", lieu de conservation du patrimoine communal montois;

- le "Silex's", centre d'interprétation des minières néolithiques à Spiennes ;

- le "Mons Mémorial Museum (MMM)", espace muséal et de mémoire des deux Guerres mondiales ;

- le Musée du Doudou, qui invitera le visiteur à découvrir le sens de la Ducasse rituelle de Mons.

- Le Musée du Beffroi sera quant à lui accessible aux visiteurs dès l'été 2015.

A côté des cinq musées, une nouvelle salle dédiée à la musique et unique en Fédération Wallonie-Bruxelles, l'"Arsonic" sera ouvert les 3,4 et 5 avril dans le cadre de journées portes ouvertes.

L'"Artothèque" est au coeur du pôle muséal montois. Ce lieu de conservation du patrimoine communal montois prend place de l'ancienne Chapelle du Couvent des Ursulines, édifice d'architecture classique du début du XVIIIe siècle classé au patrimoine exceptionnel et totalement rénové. L'Artothèque est située en face de la Collégiale Sainte Waudru. Plus de 6.000 pièces du patrimoine montois ont déjà été numérisées, inventoriées et documentées. Le centre de documentation des musées montois est également installé au sein de l'Artothèque.

Le budget des travaux de rénovation est de 10.813.873 euros (TVAC) financés par les subsides Feder (4.169.695 euros), de la Communauté Française (2.432.496 euros), de la Région Wallonne (2.779.623 euros) et par la Ville de Mons (1.432.058 euros).

Le "Silex's" est le centre d'interprétation des minières néolithiques de Spiennes. Il est installé au coeur d'un des sites (100 ha) les plus anciens et des plus vastes centres d'extraction de silex en Europe. Il a été reconnu par l'UNESCO en 2000. Ce centre d'interprétation s'étend sur quelque 800 m2 et comprend, entre autres, un parcours scénographique, une salle de projection, une zone de fouilles et un accès vers les mines néolithiques.

Le budget de cette nouvelle infrastructure est de 3.308.993 euros (TVAC) financés à hauteur de 2.978.094 euros par les subsides Convergence Feder/CGT, et le solde par la Ville de Mons.

Le "Mons Memorial Museum (MMM)" est installé sur le site de l'ancienne Machine à Eau, au coeur de Mons. Ce site historique classé, construit en 1870-1871 lorsque Mons fut dotée de la distribution d'eau potable, a été restauré au début des années 90. Il a reçu deux extensions contemporaines pour composer le nouvel espace muséal dédié aux deux guerres mondiales du XXe siècle. Il s'étend sur 3.000 m2 dont 1.200 m2 de parcours permanent. Le MMM se veut un espace muséal et d'échanges intergénérationnels.

Le budget des travaux du MMM est de 7.089.228 euros pour le gros oeuvre et 2.933.825 euros pour le scénographie-muséographie. Il a été financé par la Région Wallonne à hauteur de 5.695.955 euros et le solde par la Ville de Mons.

Le "Musée du Doudou" est installé dans l'ancien "Mont-de-Piété" de Mons construit en 1625. Le bâtiment, situé au coeur de la ville, avait jadis accueilli le Musée du Centenaire. Il invite le visiteur à découvrir le sens de la Ducasse Rituelle de Mons, en lien avec le mythe de Saint-Georges et reconnue en tant que Patrimoine oral et immatériel de l'Humanité par l'UNESCO en 2005.

Le budget des travaux de rénovation est de 4.150.061 euros subsidiés par le Feder/CGT (3.691.825 euros), le solde étant à charge de la ville (458.235 euros).

Le Beffroi ouvrira quant à lui ses portes en juillet 2015 après 40 ans de rénovation. Haut de 87 mètres (365 marches), cet édifice baroque a été construit dès 1661. Il est inscrit au patrimoine mondial de l'Humanité reconnu par l'UNESCO depuis 1999, comme 55 autres beffrois de Belgique et de France. Il abritera un centre d'interprétation dédié à son histoire et à sa reconnaissance par l'UNESCO. Il permettra aussi au visiteur de redécouvrir un panorama de Mons et de la région du Borinage ainsi que d'écouter les airs traditionnels du carillon constitué de 49 cloches.

Le budget des travaux de rénovation et d'aménagement des abords est de 6.270.204 euros financés par les subsides régionaux (patrimoine) de 1.585.440 euros, du Commissariat Général au Tourisme (3.300.000 euros) et le solde par la ville (1.384.764 euros). Le montant de la scénographie est de 537.546 euros financé par le Commissariat Général au Tourisme (430.185 euros) et par la Ville de Mons (107.546 euros).

L'"Arsonic", "Maison de l'Ecoute", est installé dans les bâtiments de l'ancienne caserne des pompiers de Mons, à la rue de Nimy, à l'origine une caserne militaire construite en 1835. Son architecture a été totalement repensée pour en faire un lieu dédié à la musique, en plein centre-ville. Le lieu dispose entre autres d'une salle de concert de 250 places, d'une salle de répétitions, d'une régie pour l'enregistrement d'espace d'expositions et d'écoute. La programmation musicale est ouverte. "Arsonic" est également le lieu de résidence de l'ensemble "Musiques Nouvelles".

Le budget global des travaux s'élève à 4 millions d'euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires