Que voient les enfants face aux pubs qui représentent la femme comme un objet (vidéo)

21/06/16 à 11:04 - Mise à jour à 11:46

Source: Weekend

Après le mouvement Women Not Objects, un troisième volet est lancé pour la campagne contre l'objectivation des femmes. Dans cette dernière vidéo, ce sont les enfants qui ont la parole et qui témoignent de leur ressenti face à des publicités qui sexualisent la femme.

Que voient les enfants face aux pubs qui représentent la femme comme un objet  (vidéo)

Campagne de sensibilisation contre l'objectivation de la femme dans les médias et réaction des enfants © http://www.adweek.com/

Madonna Badger, chef de création à l'agence publicitaire Badger & Winters, s'est fait un nom en tant qu'avocate pour la fin de l'objectivation de la femme dans la publicité. En janvier dernier, la boîte qu'elle représente a lancé sa campagne contre ce phénomène avec le hashtag #WomenNotObjects et une première vidéo. Une deuxième avait vu le jour quelques semaines plus tard et, aujourd'hui, ils lancent un troisième volet à cette campagne nommé #WhatOurKidsSee. Ce dernier veut sensibiliser les gens aux contenus auxquels les enfants sont confrontés tous les jours et plus particulièrement aux publicités.

Présenté au Festival de Cannes, ce petit film avance que les gens sont habitués à voir les femmes représentées de la sorte, glissant qu'ils n'y prêtent plus attention ou presque. Mais que ce n'est pas le cas des plus jeunes qui, eux, absorbent tout ce qu'ils voient. Une conclusion que fait la vidéo avec son message final : "peut-être que vous le ne voyez plus, mais eux oui."

Dans cette vidéo, ce sont les enfants qui ont d'ailleurs la parole. Face à des publicités auxquelles ils ont facilement accès, leurs réactions sont tantôt mignonnes, tantôt dérangeantes. Mignonnes, car d'un naturel qu'on ne retrouve que chez des jeunes de cet âge, dérangeantes, car elles relèvent le malaise que certains ressentent face à ce genre d'image. "Ça me dérange", "cette image me donne des complexes", "j'aimerais qu'on voit tout son corps et sa tête pour que les gens ne l'apprécient pas que pour ses seins". Des commentaires spontanés qui témoignent d'une réalité que les publicitaires oublient souvent, à savoir que les enfants sont touchés, eux aussi, par ce genre d'affiches.

"Que vend le sexe ?" a demandé Madonna Badger lors de la présentation de cette campagne au Festival de Cannes. "Du sexe. Ça blesse l'image de nos marques, en réalité." Une prise de conscience qu'elle a eue voilà quelques années. "Il y a beaucoup de discussions et de débats autour de l'égalité des genres", a-t-elle ajouté, "mais arrêter l'objectivation ne devrait pas avoir de genre et, comme toute bonne stratégie, le respect et la dignité non plus."

En savoir plus sur:

Nos partenaires