Une pub chinoise jugée raciste envers son acteur noir, mais seulement hors de Chine

27/05/16 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Afp

Une vidéo publicitaire chinoise pour une marque de lessive, montrant un homme noir poussé dans une machine à laver avant qu'en ressorte un Asiatique à la peau claire, a provoqué un tollé à l'international, davantage qu'en Chine où elle est passée relativement inaperçue.

La publicité de la marque "Qiaobi" met en scène un musculeux homme noir au tee-shirt souillé de peinture et sifflant une jeune Chinoise, qui lui demande alors langoureusement de la rejoindre, avant de lui faire ingurgiter du détergent et de le glisser tête la première dans une machine à laver.

Elle s'assoit sur le couvercle, pendant que l'homme hurle. Quelques instants plus tard, un jeune Asiatique au teint pâle sort de la machine à laver vêtu d'un t-shirt blanc immaculé, devant la femme qui affiche un regard émerveillé.

La publicité a provoqué un tollé sur les sites d'information américains en ligne, pour qui la vidéo est une illustration des discriminations subies par les personnes noires en Chine.

"Cette publicité est ouvertement raciste... Cela rappelle que les points de vue sur la race et la couleur de peau en Chine peuvent être très stupides", a estimé Vox.com.

Le clip n'a cependant pas soulevé une vague d'indignation similaire en Chine.

Projetée dans des cinémas courant mai avant d'être mise en ligne, la vidéo ne totalise pour l'instant que 2.000 vues sur la populaire plateforme chinoise de partage de vidéo Youku, et n'a généré que peu de commentaires sur les réseaux sociaux.

La Chine n'a enregistré dans son histoire presque aucune immigration de personnes d'origine africaine, mais la population noire y est en croissance depuis ces dernières années, notamment à Canton (sud), le pays étant devenu le premier partenaire commercial de l'Afrique.

La préférence traditionnelle en Chine pour les hommes et filles à la peau blanche contribue également à un certain rejet pour les personnes aux carnations plus sombres.

L'entreprise de cosmétique Shanghai Leishang, qui commercialise le produit détergent vanté, n'a pas donné suite aux appels de l'AFP.

La vidéo chinoise reprend la même musique et mise en scène qu'une publicité italienne des années 2000 pour une marque de lessive destinée aux vêtements colorés: on y voyait un homme blanc maigrichon être contraint de rentrer dans une machine à laver avant d'en ressortir sous la forme d'un homme noir au profil musclé avantageux. "La couleur est meilleure", concluait le clip.

(La pub italienne pour Coloriera commence après 1 minute)

En savoir plus sur:

Nos partenaires