Nos conseils pour réussir ses vacances... même avec des enfants !

28/05/14 à 11:26 - Mise à jour à 11:26

Source: Weekend

Rares sont les escapades " mômes friendly " à se dérouler les doigts de pieds en éventail. Isabelle Filliozat, nouveau gourou en matière de parentalité positive, nous livre 3 conseils indispensables.

Nos conseils pour réussir ses vacances... même avec des enfants !

© Thinkstock

1. Faire le plein d'amour

" Il est probable que les premiers jours, l'enfant, qui retrouve enfin ses parents, fasse des crises et se comporte de façon extrême : il se libère de la tension causée, tout au long de l'année, par le manque de disponibilité de son père et sa mère. Maintenant qu'ils sont là, il peut l'exprimer. "

La meilleure façon d'atténuer considérablement cette phase critique, c'est de l'anticiper. Et de consacrer le début des vacances à s'occuper entièrement des petits, pour remplir leurs réservoirs d'amour et d'attachement. " Jouez ensemble, soyez en interaction, proposez des activités qui lui sont dédiées, soyez corporel et physique. Plus vous ferez de bagarres de coussins, moins vous aurez de crise de frustration. "

2. Oublier ses attentes touristiques

" Il est essentiel de se souvenir que le plus important, c'est d'être en famille ! " D'ailleurs, notre agacement provient souvent de la pression que l'on se met - " Nous sommes à la mer, alors il faut profiter de la mer ! ". Et on s'énerve parce que les gosses, eux, préfèrent ramasser des cailloux dans la forêt. Forcément, notre esprit pragmatique se demande pourquoi on est venus si loin pour jouer au Petit Poucet...

"La créativité, c'est cesser de croire que si on part dans un endroit, c'est pour en profiter. Il est indispensable de gagner cette liberté d'esprit, affirme Isabelle Filliozat. Quelque fois, il faut aller loin pour faire des choses simples. L'ailleurs sort les parents de leur quotidien et les aide à changer leurs habitudes, comme accorder plus de temps à leurs proches. "

3. Gérer les trajets

Gardons à l'esprit que les petits sont plus intéressés par le chemin, pour autant que celui-ci soit agréable, plutôt que l'arrivée. Quatre heures de voiture pour atteindre un endroit paradisiaque ? Simplifiez-vous la vie et cherchez des activités dans un champ d'action limité. Et si vous faites quand même de longs trajets, quel que soit le moyen de transport, vous pouvez d'office vous attendre à des crises. Elles sont naturelles !

Le mieux est de les prévoir en fournissant à Junior de quoi s'occuper suffisamment. " Les parents craignent que leurs rejetons bougent, mais ils en ont besoin. D'ailleurs rien ne l'interdit ! " Facile à dire quand les autres passagers vous lancent des regards assassins rien qu'à la vue de vos trois mouflets dans le wagon... " Le regard des autres ? Ils préfèreront voir vos enfants bouger qu'hurler. Néanmoins, vous pouvez leur donner des règles simples. Jusqu'à 7 ans, ils adorent s'y plier. Dites-leur, par exemple, que dans le compartiment du train, il faut chuchoter, et que si on veut parler plus fort, il faut se rendre dans le couloir... Si par contre vous lui ordonnez " Tais-toi ! ", à coup sûr, cela ne marchera pas ! "

Par Valentine Van Gestel


>>> Pour d'autres conseils afin de passer des vacances de rêve en famille, rendez-vous dans Le Vif Weekend Black Summer de ce 30 mai 2014.

Nos partenaires