Angelina Jolie, un modèle pour les femmes?

30/11/15 à 14:15 - Mise à jour à 16:19

Source: Le Vif

Aujourd'hui ménopausée, - conséquence directe de son ablation des ovaires en mars après une double mastectomie il y a deux ans - Angelina Jolie espère informer les femmes quant à la lutte préventive contre le cancer. Une récente étude prouve d'ailleurs l'impact de ses opérations sur les femmes. Les chercheurs parlent même d'un "effet Angelina" à propos de ces mastectomies à titre préventif.

Angelina Jolie, un modèle pour les femmes?

Son ablation des ovaires a engendré une ménopause précoce © BELGAIMAGE

En mai 2013, la star américaine recevait les résultats d'une prise de sang lui annonçant qu'elle avait 83% de chances de développer un cancer du sein. Cette double mastectomie préventive avait été lourdement médiatisée

Porteuse du gène BRCA1 qui l'expose à un risque supérieur de développer un cancer ovarien, l'actrice avait pris la décision de se faire opérer. Cette année, en mars, suite aux conseils de son médecin, elle choisit de subir une ablation des ovaires et des trompes de Fallope. C'est dans une lettre ouverte publiée par le New York Times, qu'elle en avait fait l'annonce. Près de 7 mois plus tard, elle revient sur sa ménopause précoce déclenchée par cette opération.

Alors qu'elle a atteint la quarantaine en juin, Angelina confie lors d'une interview accordée au quotidien Australien, The Daily Telegraph, qu'elle "adore être ménopausée". "Je n'ai pas eu de mauvaise réaction donc j'ai de la chance. Je me sens plus âgée et je me sens bien comme cela. Je suis heureuse d'avoir vieilli, je n'ai pas envie d'être jeune à nouveau."

La forte médiatisation de ses opérations aurait influencé de nombreuses femmes qui ont dès lors suivi l'exemple. C'est en tout cas ce qui ressort d'une récente étude publiée le 25 novembre par la revue Breast Cancer Research qui relève que le nombre de doubles mastectomies préventives effectuées dans leur centre avait doublé entre janvier 2014 et juin 2015. C'est ce que les chercheurs ont appelé "l'effet Angelina".

Ses opérations font cependant débat et soulèvent quelques questions. Est-il vraiment possible d'anticiper un cancer? Selon le Dr. Alexandra Leary, oncologue au centre Gustave Roussy à Villejuif, la réponse est non. On peut effectivement le prévenir mais anticiper un cancer est scientifiquement impossible. Interrogée par le Huffington Post, elle explique qu' "à l'heure actuelle, la surveillance dans le cadre de ce cancer n'est pas efficace donc on ne peut pas promettre de pouvoir le détecter à un stade précoce."

Nos partenaires