Beyoncé chante en playback pour Obama. Pourquoi ?

23/01/13 à 15:46 - Mise à jour à 15:46

Source: Weekend

Il semblerait que Beyoncé ait interprété The Star-Spangled Banner en play back lors de l'investiture de Barack Obama le 21 janvier dernier, comme le prouve une enquête très précise du Times. Pour Aretha Franklin - qui avait chanté lors de la première investiture d'Obama en 2009 - aucun artiste n'aurait de toute façon pu chanté en live, au regard des conditions météo.

Beyoncé chante en playback pour Obama. Pourquoi ?

© Reuters

La prestation a ému le président Barack Obama. Pourtant, selon une enquête du Times anglais, Beyoncé aurait interprété The Star-Spangled Banner, l'hymne national américain, en playback lors de la cérémonie d'investiture ce lundi. Côté bande son, l'orchestre des Marines n'était pas non plus en live.

Avant la représentation, la chanteuse a publié plusieurs photos des répétitions du morceau et de la cérémonie sur son Tumblr. D'après une porte-parole du corps musical des Marines - dont la mission est de jouer pour le Président des Etats-Unis -, la procédure standard veut qu'il y ait une version enregistrée. Beyoncé aurait décidé de l'utiliser quelques minutes avant l'heure H, plutôt que de risquer la moindre erreur. Tout le monde a cru à du live, preuve que la reine du R'n B ne manque pas de talent.


De son côté, Aretha Franklin, qui a chanté lors de la première investiture de Barack Obama, a complètement excusé Beyoncé à ABC News: "Quand j'ai entendu la nouvelle comme quoi Beyoncé avait chanté en playback, j'ai ri. J'ai trouvé ça vraiment amusant, car les conditions météorologiques étaient mauvaises - environ 7 degrés celsius- et, pour la plupart des chanteurs, il est impossible de chanter par ce temps." Simple question de ménagement.

Weekend.be avec l'Express

En savoir plus sur:

Nos partenaires