Beyoncé / Obama, quid de la rumeur?

10/02/14 à 16:12 - Mise à jour à 16:12

Source: Weekend

Le buzz médiatique engendré par l'histoire Hollande/Gayet semble vouloir se répéter à l'américaine. Barack Obama, président des Etats-Unis entretiendrait une relation avec la chanteuse r'n'b Beyoncé...selon un paparazzi.

Beyoncé / Obama, quid de la rumeur?

© Photo postée par Beyoncé sur Instagram en novembre 2012

La rumeur affole le monde entier et compte bien nourrir les tabloïds. A l'origine de la rumeur: une déclaration de Pascal Rostain, paparazzi des stars, ce matin, lors d'une interview donnée dans le Grand direct des médias sur Europe 1: "Vous savez, en ce moment, aux États-Unis, il y a quelque chose d'énorme qui est en train de se passer. D'ailleurs, ça va sortir demain dans une édition du Washington Post . On ne peut pas dire que ça soit vraiment de la presse de caniveau, sur une liaison supposée entre le président Barack Obama avec Beyoncé. Je peux vous assurer que la presse du monde entier va évidemment en parler."

Simple coup de bluff et de buzz pour le paparazzi dans l'espoir d'attirer l'attention du public pour la sortie de son livre Voyeur, Mémoires indiscrets du roi des paparazzis? ? Peut-être. En tous cas, certains semblent gober ce chahut médiatique. Il faut dire que cette déclaration fait écho à un article du National Enquirer, paru il y a cinq jours, qui affirmait que le couple présidentiel américain était au bord du divorce.

Une rumeur fondée sur un Obama "un peu distant"

Pascal Rostain avait déjà évoqué l'affaire Obama/Beyoncé lors d'une interview donnée au Matin. Le photographe expliquait : "Dans un premier temps, il y a des images fixes ou télévisées du couple Obama devenu un peu distant. On peut légitimement se poser des questions. Nous avions constaté la même chose, toujours à travers des images, entre Hollande et Trierweiler. Après, il y a la rumeur. Celle d'Obama avec Beyoncé, par exemple. Et ce n'est pas parce que c'est une rumeur qu'il ne faut pas aller sur le terrain pour vérifier. Il ne faudrait pas oublier Marilyn (ndlr : Monroe) ou Monica Lewinsky. On peut être le président de la première puissance mondiale, on n'en est pas moins homme."

La rumeur semble également nourrie par la proximité des deux couples. En effet, Beyoncé et son époux, Jay-Z, s'entendent bien avec le couple présidentiel. A l'époque, Michelle Obama et Beyoncé avaient même collaboré ensemble sur un projet anti-obésité. C'est également la chanteuse qui avait interprété At Last, chanson sur laquelle Barack Obama avait dansé avec son épouse lors de son élection. Distance supposée entre Obama et Michelle, proximité entre Beyoncé et Obama, le tout dans un contexte de peopolisation des politiques: il n'en a pas fallu plus pour que la rumeur éclate. Tous les ingrédients sont là pour nourrir le scoop et le rendre encore plus incroyable et inadmissible. Pour en rigoler et dédramatiser tout ça, le magazine Brain propose les "11 preuves irréfutables qu'Obama et Beyoncé sont ensemble".

Des conséquences prévisibles

Si la révélation est avérée, il ne fait nul doute que la nouvelle provoquera un séisme politico-médiatique aux Etats-Unis. La popularité d'Obama étant déjà au plus bas, cette rumeur risque d'empirer les choses même si, pour le moment, les médias américains ne l'évoquent pas encore.

Quoi qu'il en soit, ces bruits risquent inévitablement d'affecter deux familles. Celle de Beyoncé et de Jay-Z, parents d'une petite Ivy née en 2012 et celle du couple présidentiel, également parents de deux jeunes filles. L'histoire soulève également une question, déjà agitée par le "Gayetgate" : Peut-on occuper les fonctions suprêmes de l'Etat et jouir de la protection de la sphère privée au même titre qu'un citoyen lambda? Selon Daniel Cornu, médiateur de Tamedia et auteur de plusieurs livres sur la déontologie du journalisme: "Ces informations (privées) revêtent un intérêt public. La vie privée d'un homme public est plus restreinte que celle de tout un chacun."
Intox ? La "love affair" Obama/Beyoncé aura ravi les fans de la série Scandal et fait plaisir aux tabloïds. Info ? On risque d'en entendre parler longtemps ; au moins jusqu'au prochain scoop... Fantasme d'un Monicagate remis au gout du jour ou information avérée ? L'avenir, ou plutôt le Washington Post, nous le dira.

En savoir plus sur:

Nos partenaires