Celine Dion nous fait-elle une crise d'ado tardive ?

03/07/17 à 16:36 - Mise à jour à 16:55

Source: Weekend

Look de plus en plus improbables et maintenant danse pour le moins olé olé sur scène; depuis la mort de son mentor et mari la chanteuse canadienne semble se lâcher comme jamais.

Celine Dion nous fait-elle une crise d'ado tardive ?

© Instagram/ etcanada

Total look fleuri ou large manteau en python, lunettes xxl, cuissarde vert fluo et jogging à paillettes: la star n'a plus peur de rien à la ville où depuis le début de sa tournée européenne on a droit à un festival de looks aussi variés que chamarrés.

Elle s'est aussi libérée sur scène. En témoigne son show sur la scène de Lille où on la voit se déhancher, enchaîner les pauses sensuelles et les mouvements osés dans, entre autres, une combinaison moulante en dentelle. Avant de largement ouvrir les jambes face à son danseur.

Oups.

Son look, ultrapointu diront les plus cléments, est concocté par le styliste "Law Roach". Il est dans le top 25 des modeux les plus influents d'Hollywood selon le Hollywood reporter.

Celui qui se décrit comme un "architecte de l'image" a déjà travaillé avec les starlettes Zendaya et Ariana Grande. "Céline suivait mon travail avec Zendaya, et elle était prête à changer de styliste" raconte-t-il encore au Fashion Week Daily".

Il dit de la chanteuse que "Céline est audacieuse, elle n'a pas peur d'innover. Elle est belle avec un corps magnifique, mince, élégant. Quand elle enfile un vêtement, elle sait très vite si elle l'aime". Mais aussi qu'elle n'aime pas trop mettre deux fois la même tenue.

La chanteuse semble très fier de son travail puisqu'il n'est pas rare que la chanteuse prenne la pause dans son hall d'hôtel pour exposer son look du jour. Pour sa part , le styliste balaye les critiques d'un limpide : "Tout le monde n'est pas censé aimer tout ce que vous faites".

Impossible à détester

"Aujourd'hui, en 2017, il semble impossible que quiconque ait pu un jour détester Céline Dion. C'est la nouvelle reine du cool " selon le magazine Maclean's. Trente-six ans après la sortie de son premier album au Québec et vingt ans après la sortie de son tube planétaire My Heart Will Go On (la chanson du film Titanic), la chanteuse reste la préférée des canadiens, mais pas seulement. Elle séduit aussi de plus en plus les magazines américains plus pointus qui ne sont pas loin de lui livrer un véritable culte. Signe d'une époque en mal de nostalgie diront certains.

Ce mouvement, entamé il y a presque 10 ans, s'est accéléré depuis la mort de son cher René. Céline est sur le point d'avoir 50 ans et pour la première fois de sa vie plus personne ne la dirige. Ses moindres fait et geste ne sont plus une preuve de mauvais goût, mais considérée comme tendance, voire précurseurs. Il en serait de même pour ses tenues qui il n'y a encore pas si longtemps avaient une tenace réputation de mauvais goût.

Depuis le début de sa tournée, c'est un défilé de chaque instant. Or si celles-ci sont pour le moins bigarrées, la presse spécialisée aurait plutôt tendance à applaudir.

Afin que vous puissiez vous faire votre propre avis, voici quelques exemples de la Céline, nouvelle mouture.

Nos partenaires