Charlène et Albert II attendraient des jumeaux, casse-tête pour le trône de Monaco?

03/06/14 à 14:56 - Mise à jour à 14:56

Source: Weekend

On apprenait vendredi que Charlène de Monaco, épouse d'Albert II, était enceinte. Très vite, la rumeur s'est répandue que le rocher allait accueillir des jumeaux ou des jumelles. Bonne ou mauvaise nouvelle pour la succession au trône ?

Charlène et Albert II attendraient des jumeaux, casse-tête pour le trône de Monaco?

© Reuters

On apprenait vendredi que Charlène de Monaco, épouse d'Albert II, était enceinte. Très vite, la rumeur s'est répandue que le rocher allait accueillir des jumeaux ou des jumelles. Bonne ou mauvaise nouvelle pour la succession au trône ?

Nombreux sont ceux qui attendaient cette nouvelle depuis des mois, si ce ne sont des années. La voilà : Charlène et Albert II de Monaco attendent un heureux événement, ou comme le dit le communiqué du Palais: "Le Prince Albert II et la Princesse Charlène de Monaco ont l'immense joie d'annoncer qu'Ils attendent un heureux événement. La naissance est prévue à la fin de l'année.

A 36 ans, c'est une grande première pour la jeune femme. Et très vite, l'annonce de cette grossesse a été remplacée par la rumeur d'une grossesse gémellaire. En effet, quelques heure plus tard, le journaliste sud-africain Derek Watts, un proche de la famille Wittstock, affirmait que Charlène attendait non pas un mais deux bébés via son compte Twitter: "Mon vieux camarade de classe de Bulawayo, Mike Wittstock m'a téléphoné pour me dire que sa fille était enceinte de jumeaux. Félicitations princesse Charlène et Albert".

Une rumeur laissée sans réponse de la part du palais, mais qui se propage comme une traînée de poudre depuis sur les réseaux sociaux, tant cela pourrait compliquer la situation.

Les conséquences sur l'accession au trône

Avant l'annonce d'une naissance d'un (e) futur(e) descendant(e) pour Albert II, Caroline de Monaco était la première sur la liste pour accéder au trône du rocher. Mais cet enfant à venir est désormais le premier héritier à pouvoir légitimement y prétendre.

Or, si Charlène attend des jumeaux, les choses se compliquent, puisque la règle veut que ce soit l'aîné de la famille qui accède au trône, mais la Constitution monégasque n'indique rien quand il s'agit de jumeaux. Et là, plusieurs cas de figure se présentent:

Faux jumeaux ou jumeaux dizygotes

Si la princesse accouche d'une fille et d'un garçon, la Constitution monégasque donnant la priorité aux hommes, se serait alors le garçon qui accèderait d'office au trône. Mais s'il s'agit de deux garçons jumeaux dizygotes, pour le corps médical, c'est le dernier né qui serait l'aîné.

Vrais jumeaux ou jumeaux monozygotes

Mais quelle serait alors la règle en cas de vrais jumeaux ou jumelles monozygotes? L'usage - et le Code civil - veut que l'aîné soit celui qui vient le premier au monde. Mais cette détermination établie par l'ordre de naissance sous-entend que Charlène accouche par voie naturelle. Mais que se passe-t-il alors si la princesse met au monde ses enfants par césarienne ? Lequel ou laquelle serait alors considéré comme l'aîné(e) ?

Des nombreuses interrogations de l'ordre du droit et lourdes de conséquences pour ces enfants à venir. Si tant est que la rumeur dise vrai, bien sûr...

En savoir plus sur:

Nos partenaires