Cinq bonnes raisons d'adorer Louise Bourgoin

15/04/10 à 15:21 - Mise à jour à 15:21

Source: Weekend

Lorsque l'on discute avec Louise, la comédienne des Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, de Luc Besson, redevient Ariane (son vrai prénom), une jeune femme de 28 ans réservée, concentrée, souriante.

Cinq bonnes raisons d'adorer Louise Bourgoin

© reuters

Lorsque l'on discute avec Louise, la comédienne des Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, de Luc Besson, redevient Ariane (son vrai prénom), une jeune femme de 28 ans réservée, concentrée, souriante.

1 Adèle Blanc-Sec, c'est vraiment elle!

Et pour cause. Durant six mois, Louise Bourgoin a vécu non-stop dans la peau d'Adèle Blanc-Sec, l'héroïne de la bande dessinée créée par Jacques Tardi en 1976, "à l'heure du féminisme en béton armé". Louise a même appris à dessiner le personnage pour se l'approprier tout à fait. "Tardi a traité Adèle sans stéréotype, ditelle. Il s'est exprimé à travers elle, puisque c'est une romancière, une feuilletoniste." Doublée d'un Sherlock Holmes, d'un Indiana Jones et d'un Arsène Lupin en crinoline, corset, bottines, avec la clope au bec. Adèle Blanc-Sec, l'aventurière flegmatique au parler rude, va côtoyer, dans le Paris de 1912, savants fous, momies bavardes et ptérodactyles. "C'est une femme moderne et émancipée, qui a aussi mauvais caractère. Le soir, après le tournage, je me surprenais à parler comme Adèle. Les gens ont de l'empathie pour elle, s'amuse Louise Bourgoin. C'est le syndrome Dr House. Je me suis attachée à cette fille, j'aimerais bien qu'il y ait une suite."

C'est son premier grand rôle, après des débuts fracassants dans La Fille de Monaco, d'Anne Fontaine, où elle interprétait une cagole de la Riviera. Fabrice Luchini l'avait recommandée à la réalisatrice. Mais, au casting, celle-ci l'a trouvée trop timide pour jouer la bimbo. Louise Bourgoin a fait l'aller-retour en métro jusque chez elle et a rapporté un best-of de sa Miss Météo déjantée sur Canal +. Depuis, on l'a vue notamment dans Blanc comme neige, de Christophe Blanc, avec François Cluzet. "Il m'a donné des conseils précieux, par exemple qu'un bon acteur doit se trimballer les tripes à l'air, être insolent et je-m'en-foutiste".

2 Sa Miss Météo débile sur Canal + a fait date

Diplômée des Beaux-Arts de Rennes, Louise Bourgoin tente le Capes d'arts plastiques avant de postuler pour une émission enfantine sur Filles TV. Lors de son audition, elle apprend aux mômes à faire des barrettes à cheveux avec les antidépresseurs de leurs parents. Et est retenue pour animer Kawaï ! 350 "directs" plus tard, Canal + la choisit comme Miss Météo du Grand Journal et lui demande "des prévisions précises et une entrée de plateau très glamour. J'ai insisté pour ajouter un mot sur l'invité. Jouer une Miss Météo idiote a donné prétexte à un nombre infini de blagues ". Celles adressées aux personnalités politiques sont devenues cultes. A Elisabeth Guigou, Louise lance: "Vous êtes ma patronne, vous avez été la garde des sottes." Elle essaie d'éviter l'émission avec Jean-Marie Le Pen, puis déboule déguisée et jette un: "Louise Bourgoin n'est pas là pour cause d'allergie." Et, devant Jude Law, elle annonce un congrès antialcoolique à Cannes et ajoute: " Mais cela ne me concerne pas, je ne bois que du "jus de l'eau". Son style moqueur et inventif, entre sketchs et happening, a marqué un tournant dans l'histoire des Miss Météo de la télé.

3 Elle est la championne du détournement de sens

Les artistes contemporaines l'ont façonnée: Niki de Saint Phalle, Annette Messager, Sophie Calle ou Louise Bourgeois - de qui elle a emprunté le prénom parce qu'il y avait déjà une Ariane (Massenet) au Grand Journal. "Les rapports hommes-femmes m'ont très vite préoccupée. Dans mes travaux, aux Beaux-Arts, j'avais une approche à la fois militante et ludique, je voulais faire rire en soulevant des questions." Ariane/Louise imagine des hommes-meubles, moulés dans de la résine et de la fibre de verre, inspirés des femmes-tables d'Allen Jones, vues dans Orange mécanique. Elle détourne des canevas de chasse à courre ou des reproductions de Vermeer en y brodant des détails "obscènes, grossiers et provocants, pour mettre un coup de pied dans les idées reçues. J'en avais marre d'entendre que les femmes ne sont pas des créatrices, qu'elles sont juste bonnes à reproduire des tableaux de maître".

4 Sa beauté, elle s'en moque

Le mensuel masculin GQ l'a sacrée "femme idéale 2010". Elle rigole: "Je trouve que j'ai un corps de jeune homme, je me sens forte, hyperbaraquée. Petite, j'étais un vrai garçon manqué, qui grimpait dans les arbres..." C'est une femme de tête, belle et sensuelle, mais qui casse tout érotisme. "Je refuse les rapports de séduction. Je n'arrivais pas à tourner cette scène de sexe avec Fabrice Luchini dans La Fille de Monaco. Anne Fontaine m'a guidée : "Vous devez lui retourner le cerveau sexuellement." Du coup, j'ai eu l'idée d'un Kama-sutra des pieds, comme dans les dessins d'Edika. C'était érotique et grotesque, alors ça m'allait. Le premier degré est bien trop triste."

5 Louise est une star mais Ariane est sage

Les retombées de sa notoriété l'ont glacée. On lui a prêté une liaison avec Guillaume Canet: "Complètement faux." Son histoire d'amour avec Julien Doré a fait courir les paparazzis. "Ça apprend à ne plus trop sortir, ça tombe bien..." Louise Bourgoin a des jambes à danser toute la nuit, pourtant elle se rend "très peu dans les soirées, les boîtes". Ariane aime cuisiner et recevoir chez elle les mêmes vieux potes du lycée. "Je leur montre mes collections d'art africain, mes antiquités chinées et mes toiles, qui, de près, ressemblent à des peintures abstraites. Et, de loin, révèlent des scènes de corps entremêlés. C'est un jeu d'optique." Louise. Ariane. Deux filles qui vont très bien ensemble.

Gilles Médioni, Lexpress.fr Styles

Dans l'univers de Louise Bourgoin, DIAPORAMA

En savoir plus sur:

Nos partenaires