Des dizaines de personnes se dénudent sur Facebook pour soutenir Harry

28/08/12 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

Source: Weekend

Plus de 14.000 personnes adhèrent depuis ce week-end à un groupe sur Facebook intitulé "Soutenez le prince Harry en faisant un salut tout nu", et des dizaines se déshabillent effectivement, en gage de sympathie au prince photographié il y a dix jours en petite tenue à Las Vegas.

Des dizaines de personnes se dénudent sur Facebook pour soutenir Harry

© Image Globe

Le créateur du groupe, selon la presse britannique un ancien hussard de 28 ans, a initialement demandé à des militaires ou ex-militaires de poser nus, tout en gardant une certaine décence, afin de soutenir Harry, qui est l'un des leurs en tant que pilote d'hélicoptères Apache pour l'armée britannique.

Le groupe est désormais ouvert à tout le monde et sa croissance est exponentielle, d'autant que l'initiative "Support Prince Harry with a naked salute" est également soutenue par un site internet, www.salute4harry.co.uk et un compte twitter Salute4Harry.

Sur Facebook apparaissent ainsi des dizaines de personnes, hommes, femmes et enfants, de tous pays désormais, faisant le salut militaire, plus ou moins vêtues et cachant ce qui doit l'être avec les moyens du bord, souvent des drapeaux britanniques.

Le Sun, seul quotidien britannique à avoir montré les photos déshabillées du Prince Harry, malgré une demande contraire de la maison royale, publie pour sa part la photo d'une vingtaine d'hommes, selon le journal des militaires engagés en Afghanistan, saluant de la main droite et protégeant leur pudeur de la gauche. Deux autres préfèrent utiliser leur arme de poing pour se couvrir.

Selon le quotidien, le fondateur du groupe, Jordan Wylie, espère bien "faire sourire gentiment" Harry avec son initiative. Harry ne devrait pas être sanctionné après ces frasques vues par les Britanniques comme une sorte de "repos du guerrier", ni du côté de l'armée ni du côté de la famille royale. Ses engagements officiels ont été maintenus.

Avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires