Doutzen Kroes: "Je culpabilise parfois d'être mannequin"

29/10/13 à 16:49 - Mise à jour à 16:49

Source: Weekend

Les top models sur les couvertures des magazines ne facilitent pas la vie de la "femme ordinaire". Il nous arrive à toutes d'avoir du mal à contempler ces silhouettes parfaites. Le mannequin néerlandais Doutzen Kroes s'en rend parfaitement compte et culpabilise souvent à ce sujet.

Doutzen Kroes: "Je culpabilise parfois d'être mannequin"

© Instagram

Dans une interview avec The New York Post, Kroes raconte qu'elle se sent souvent coupable d'exercer un métier qui met à mal l'assurance de certaines jeunes filles. "Je dis toujours : je ne ressemble pas à mes photos" déclare la blondine.

"Si vous me photographiez sous un mauvais jour lorsque je n'ai pas vu de coiffeur ou de maquilleur, je ne suis pas bien non plus. Parfois, je me regarde dans le miroir le matin et je me dis : qui est cette visiteuse dans la salle de bains ?" L'Ange de Victoria's Secret avait déjà expliqué au Telegraph que certains garçons et filles s'imaginent que de telles femmes existent.

"C'est un mensonge"

Doutzen Kroes n'est pas le seul mannequin à s'exprimer sur l'idée de perfection qui flotte autour des top models. Erin Heatherton a déclaré un jour à propos de photos retouchées: "On dirait que c'est quelqu'un d'autre. Je trouve que ce n'est pas honnête. D'accord, on a l'air mieux, mais c'est un mensonge". Quant à l'ancien mannequin Cindy Crawford, elle a affirmé un jour : "Même moi, je ne me réveille pas comme Cindy Crawford". Nous non plus, Cindy.

Malgré ces déclarations, il est peu probable que le monde de la mode change de sitôt. Certains magazines, tels que Seventeen, travaillent parfois avec des photos non retouchées. Mais si les photographes et les magazines ne changent pas de cap, les revues fashion ne nous montreront que des corps parfaits.

AB/Trad. CB

En savoir plus sur:

Nos partenaires