En 2016, les femmes sont fortes, naturelles et drôles dans le calendrier Pirelli

01/12/15 à 11:52 - Mise à jour à 14:57

Source: Weekend

Pour sa 43e édition, Pirelli se réinvente et met en avant une vision moins lascives et sans retouches de la femme. D'ordinaire réputé pour ses photos de charme, le calendrier de la marque italienne de pneumatiques se présente cette année sans prétention et doté d'une vision plus réaliste de la femme.

En 2016, les femmes sont fortes, naturelles et drôles dans le calendrier Pirelli

© Annie Leibovitz/ Pirelli

Fini les mannequins professionnelles en tenues d'Eve, dans des poses lascives et largement retouchées. En 2016, les femmes du calendrier Pirelli sont fortes et simples. A l'image de l'humoriste Amy Schumer, de la chanteuse Patti Smith ou encore de la joueuse de tennis Serena Williams, trois parmi les 12 représentantes de la gent féminine retenues pour poser pour la 43e édition du célèbre calendrier.

En 2016, les femmes sont fortes, naturelles et drôles dans le calendrier Pirelli

© Annie Leibovitz/ Pirelli

Cette année, la marque de pneus a choisi de mettre des corps pas entièrements nus en avant, des corps d'ailleurs plus charnus et plus musclés que d'ordinaire, des corps charismatiques. Mais il a surtout été question ici de rassembler 13 femmes considérées comme exceptionnelles pour leur carrière professionnelle. Un geste qui selon Patti Smith - qui pose d'ailleurs complètement vêtue - s'apparente plus à une célébration qu'à dela protestation.

En 2016, les femmes sont fortes, naturelles et drôles dans le calendrier Pirelli

© Annie Leibovitz/ Pirelli

Pour ce faire, Pirelli a contacté la célèbre photographe américaine Annie Leibovitz, en annonçant qu'ils souhaitaient rompre avec le passé et photographier des femmes remarquables. Annie Leibovitz explique qu'elle voulait "faire des portraits classiques. Que les femmes apparaissent fortes mais naturelles. C'est un point de départ. Ce calendrier est complètement différent. L'idée c'était de n'avoir aucune prétention dans les photos, juste de la simplicité."

En 2016, les femmes sont fortes, naturelles et drôles dans le calendrier Pirelli

© Annie Leibovitz/ Pirelli

En 2016, les femmes sont fortes, naturelles et drôles dans le calendrier Pirelli

© Annie Leibovitz/ Pirelli

Un revirement salué par la presse

"Pas seulement un lifting: Leibovitz donne à 2016 un air de fraîcheur", titre la double page du Guardian consacré au sujet, à côté de quatre des 12 clichés du calendrier présenté lundi.

Le tabloïd The Sun, quotidien le plus vendu au Royaume-Uni, consacre au calendrier un peu moins d'une page en affichant les clichés de Serena Williams, Amy Schumer et Yoko Ono à côté d'un cliché en format timbre poste de ce qu'était une photo type du calendrier Pirelli, ancienne version: le mannequin Gisele Bundchen qui semble enlever le bas dans une pause lascive.

"Le sexisme du calendrier Pirelli remplacé par des "femmes étonnantes"", s'enthousiasme The Independent.

Pour la version britannique du Huffington Post, ces images sont "inspirantes" et "étourdissantes" tandis que le Daily Telegraph juge que le calendrier a "troqué le sexe pour la profondeur".

Seules la joueuse de tennis américaine Serena Williams et la comédienne américaine Amy Schumer apparaissent simplement vêtues d'une culotte, dissimulant leur poitrine en posant de dos pour Serena ou en la masquant avec son bras pour Amy.

"Belle, brute, forte, mince, grosse, jolie, moche, sexy, dégoûtante, impeccable, femme. Merci @annieleibovitz", a tweeté Amy Schumer.

Figurent donc également la chanteuse Patti Smith, l'artiste et veuve de John Lennon Yoko Ono, 82 ans, la réalisatrice Ava DuVernay, la présidente de la compagnie de production cinématographique Lucasfilm Kathleen Kennedy, l'artiste iranienne Shirin Neshat ou l'écrivain Fran Lebowitz.

Le calendrier "célèbre les rôles importants joués par les femmes, ce qu'elles sont et leurs succès (...) qu'elles portent des vêtements ou non m'importait peu", a déclaré Annie Leibovitz.

Lancé en 1964, le calendrier Pirelli était à l'origine distribué dans tous les garages qui vendaient des pneus de la marque italienne. Désormais, il s'adresse uniquement à un groupe fermé de clients et rassemble des portraits de presque tous les mannequins des dernières décennies. Au fil du temps, il a dévoilé de nombreuses photos provcantes, et les plus souvent, les mannequins posaient dans le plus simple appareil.

Avec AFP

Nos partenaires