Gisele critiquée pour sa recherche de mannequins dans les favelas

12/06/12 à 10:23 - Mise à jour à 10:23

Source: Weekend

Le top model brésilien Gisèle Bündchen parraine actuellement 'Top CUFA', un concours de mannequins exclusivement réservé aux jeunes filles des bidonvilles du Brésil.

Gisele critiquée pour sa recherche de mannequins dans les favelas

© Reuters

La compétition, organisée par l'ONG CUFA (Centrale Unique des Favelas), est censée 'rendre leur estime d'eux-mêmes aux favelados, les habitants des favelas'. Lors de la seconde étape du concours, le jury sélectionnera une unique candidate dans chacun des 27 Etas du Brésil. Les 27 finalistes se disputeront ensuite l'obtention d'un contrat d'un an auprès d'une maison de couture.

Gisele Bündchen, rabrouée 42 fois de suite

Gisele Bündchen a rencontré les trente premières candidates du concours à Rio de Janeiro. Interviewée sur place, le top model s'est déclaré 'privilégié d'être la marraine de ce projet'. L'ex de Leonardo DiCaprio a motivé les participantes en leur racontant sa propre histoire : son arrivée à Londres à l'âge de 17 ans, les 42 refus qu'elle avait dû essuyer avant d'être finalement engagée dans une maison de couture. 'Il faut connaitre son meilleur angle pour les photos, se sentir bien dans sa peau et faire preuve de beaucoup de persévérance' a conseillé Gisele Bündchen pour conclure son discours d'encouragement.

Des top-modèles multiraciales controversées

En dépit de sa noble intention, le concours risque bien de devenir la cible de multiples controverses. Alors que les tensions raciales ont atteint leur paroxysme au Brésil, 'Top CUFA' propose une compétition des plus multiculturelles. 'Même si elle est blanche, la présence de Gisele Bündchen est importante : elle vient du Brésil, un pays où la diversité raciale est grande, et elle est connue internationalement', a expliqué l'une des participantes. La finale du concours se tiendra à Rio de Janeiro en aout ou en septembre prochain.

JK

Nos partenaires