Irina Ionesco condamnée pour les photos érotiques de sa fille enfant

28/12/12 à 13:08 - Mise à jour à 13:08

Source: Weekend

L'actrice et réalisatrice française Eva Ionesco a porté plainte contre sa mère pour l'exploitation de photos érotiques d'elle mineure. C'est ce que révèle Styleite.

Irina Ionesco condamnée pour les photos érotiques de sa fille enfant

© reuters

Certains se rappelleront d'Irina Ionesco, la grande dame de la photographie érotique des années septante. Ses photos en noir et blanc étaient adulées dans le monde entier. Pourtant, lorsqu'elle a fait poser sa fille alors que celle-ci n'avait que quatre ans, beaucoup ont crié au scandale. Certaines de ces photos ont été vendues et publiées dans une édition Playboy de 1976, ce qui fait d'Eva Ionesco la plus jeune modèle Playboy de tous les temps. La diffusion de ces photos a fait perdre à Irina le droit de garde de sa fille, éduquée par les parents de Christian Louboutin.

C'est la troisième fois qu'Eva Ionesco, âgée de 47 ans, tente de porter plainte contre sa mère pour souffrance psychologique découlant d'une "enfance perdue". Ce n'est pas faute de preuve contre Irina. En 1998 la police avait déjà confisqué des centaines de photos érotiques de sa fille.

La photographe, maintenant âgée de 77 ans, a été condamnée à payer 10 000 euros à sa fille et à détruire les négatifs. Cependant, Eva exige presque le décuple de la somme et l'interdiction des photos d'elle à caractère pornographique.

Selon son avocat, Jacques-Georges Bitoun, elle arrivera à ses fins. Bien qu il puisse nous paraître choquant que des photos d'une enfant nue paraissent dans un magazine pour hommes largement répandu, ce fait doit être replacé dans l'esprit de l'époque. Les années septante étaient beaucoup plus libérales et permissives - rendant ces publications possibles - et les réseaux pédophiles exerçaient encore une certaine influence.

L'avocat estime pourtant que ce n'est pas une raison de qualifier ces photos d'art et les qualifie de "pure pornographie" ; "Comment quelqu'un peut-il ouvrir les jambes d'une gamine de quatre ans et la prendre en photo ? Si c'est de l'art, je n'y comprends rien. Eva n'a jamais été présentée comme une enfant, mais comme une prostituée innocente déguisée" déclare Bitoun à Styleite.

KS/Trad. CB

Nos partenaires