Johnny Depp et ses gardes du corps devant la justice de L.A.

30/10/12 à 10:06 - Mise à jour à 10:06

Source: Weekend

Une femme assurant avoir été agressée par les gardes du corps de Johnny Depp lors d'un concert en décembre dernier, sous les yeux de la star américaine, a porté plainte et réclame des dommages et intérêts, a-t-on appris lundi auprès de la Cour supérieure de Los Angeles.

Johnny Depp et ses gardes du corps devant la justice de L.A.

© Reuters

Les avocats de l'acteur et de trois sociétés de sécurité, tous poursuivis, avaient demandé à la justice de limiter les réparations éventuelles à une simple indemnisation, mais le juge Michael Johnson a estimé lundi que la plaignante était en droit de réclamer des dommages et intérêts.

"Je pense que les faits exposés sont suffisants. Qu'ils soient prouvés ou non, ou qu'ils aient été exagérés est un sujet différent", a expliqué le juge dans sa décision.

Robin Eckert, 53 ans et professeur de médecine à l'Université de Californie (UC) à Irvine, avait acheté des billets pour le carré VIP d'un concert d'Iggy and the Stooges, en décembre dernier. Sortie pendant l'entracte, elle affirme que les gardes du corps de Depp l'ont empêchée de revenir dans le carré à la reprise du concert et qu'ils l'auraient traînée à terre.

"Cette affaire est née d'une agression très douloureuse et gênante, survenue sans raison ni justification. Depp a vu l'agression mais bien qu'il fut le responsable direct de ses gardes du corps, il n'a rien fait pour l'arrêter", a déclaré Mme Eckert.

L'avocat de la star a nié toute implication de son client: "Ils ne peuvent rien prouver, à part le fait qu'il était là, passivement", a-t-il dit, ajoutant que seuls deux des quatre agents de sécurité impliqués l'incident travaillaient pour Johnny Depp.

Weekend.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires