Justin Bieber aurait-il été l'idole d'Anne Frank?

15/04/13 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Source: Weekend

Le musée Anne Frank d'Amsterdam a défendu lundi Justin Bieber de la vague de critiques s'étant abattue sur le jeune chanteur canadien, qui avait affirmé à l'issue d'une visite qu'il aurait aimé compter au nombre de ses fans la jeune Juive morte dans un camp de concentration.

Justin Bieber aurait-il été l'idole d'Anne Frank?

© Reuters

"Nous pensons que ce qu'il faut retenir, c'est qu'un garçon de 19 ans soit venu à la Maison Anne Frank et y ait passé une heure un vendredi soir alors qu'il pouvait très bien faire d'autres choses à Amsterdam", a déclaré Maatje Mostart, porte-parole du musée: "il était très intéressé".

"C'est beaucoup plus important que tout le débat que nous voyons maintenant", a-t-elle ajouté : "il s'agit du côté positif et nous voulons en rester là".

De passage à Amsterdam pour un concert dans le cadre de sa tournée européenne, Justin Bieber a visité vendredi soir la Maison Anne Frank, où s'était caché la jeune fille juive et sa famille pendant la guerre avant qu'elle soit capturée par les nazis.

Célèbre mondialement pour son journal, qui raconte de manière émouvante les deux années passées dans le centre d'Amsterdam dans une cache devenue musée, elle a finalement péri à l'âge de 15 ans dans le camp de concentration de Bergen-Belzen, dans le nord de l'Allemagne.

A l'issue de sa visite, Justin Bieber avait écrit dans le livre d'or du musée que "cela a été vraiment inspirant d'avoir été en mesure de venir ici. Anne a été une fille vraiment bien. Avec un peu de chance, elle aurait été un belieber", s'attirant un nombre important de critiques, notamment sur Facebook.

Les "beliebers" sont le nom par lequel sont désignés les fans du chanteur, pour la plupart des pré-adolescentes ou des adolescentes.

"C'est stupide et court d'esprit", a pour sa part affirmé la directrice du Centre d'information et documentation sur Israël Esther Voet au sujet des commentaires du chanteur canadien : "cela montre que les superstars ne brillent pas toujours par un QI exceptionnel".

En savoir plus sur:

Nos partenaires