Kristen Stewart: pourquoi la stratégie de la garce est un bon choix

26/07/12 à 14:03 - Mise à jour à 14:03

Source: Weekend

Alors qu'elle vient d'avouer son infidélité en public et que les rumeurs commencent à se répandre, il est peut-être temps de se rendre compte que tromper Rob Pattinson est mauvais pour la réputation de Kristen Stewart, mais pas tout autant pour sa carrière ou son compte en banque.

Kristen Stewart: pourquoi la stratégie de la garce est un bon choix

© Reuters

C'est le scandale qui éclipsera Jennifer/Brad/Angelina dans le coeur de la nouvelle génération: Kristen Stewart a trompé Robert Pattinson avec Rupert Sanders, le réalisateur de Snow White and the Huntsman.

Il n'aura pas fallu un jour pour que les rumeurs les plus folles circulent sur la toile, y compris celle qui prétend que le couple Kristen/Rob n'était qu'une stratégie marketing et que cette "infidélité" est une façon de mettre fin au contrat.

Sauf que cela semble peu probable, vu le timing choisi: les deux acteurs doivent encore faire la promotion de leur prochain film qui scelle définitivement l'histoire d'amour de leurs personnages, et cette révélation pourrait pousser les fans à ne pas aller voir une répresentation de couple auquel ils ne croient plus, comme le fiasco de 7 jours et 7 nuits suite au coming out de Anne Heche, qui avait décrédibilisé, aux yeux du public US, sa romance à l'écran avec Harrison Ford.

Et si endosser le rôle d'une femme adultère la place directement dans le camp des garces de Hollywood (qui plus est, quand on trompe l'idole de toute une génération), il se peut aussi que cela lui apporte plusieurs avantages. Il faut savoir que Kristen a l'habitude des critiques: son jeu d'actrice est villipendé depuis le premier volet Twilight et il est probable qu'elle sache très bien gérer ce genre d'attaque.

Mais quand on regarde le parcours d'Angelina Jolie après avoir piqué Brad, ou celui de Kate Moss après son scandale à la cocaïne, il existe une place particulière pour ces femmes qui ne craignent pas le qu'en-dira-t-on et qui réussissent même à l'utiliser pour faire avancer leur carrière. Kate Moss n'a jamais eu autant de contrats, Angie est l'égérie de Vuitton, parcourt le monde pour sauver les nations en détresse et ses films cartonnent...

A quoi pourrait s'attendre Kristen Stewart? Pour commencer, cela ouvre toute une nouvelle série de rôles, beaucoup plus "badass", à savoir forts et indépendants. Des rôles à 1000 lieues des héroïnes de comédies romantiques, qui n'ont jamais été ses préférées. La belle se plaignait dans le ELLE américain de s'ennuyer terriblement, d'avoir besoin de danger et de challenge. Elle en aura.

Sans compter que cela offre aussi une position des plus confortables face aux paparazzis (pour autant que ce soit jamais confortable), à savoir qu'elle n'est plus obligée d'être parfaite et irréprochable en permanence, vu que "c'est une garce". Plus besoin de se contrôler, de faire semblant, de ne jamais pouvoir faire le moindre faux pas. Et en même temps, elle est assurée de faire toutes les covers de magazines à la moindre déclaration. Bref, toute la pub, avec moins de contraintes. D'ailleurs, ce n'est qu'à partir du moment où Angelina a voulu jouer les mères courage pour l'ONU et se racheter une réputation qu'elle a dû à nouveau rentrer dans le moule. Avant cela, elle n'en avait cure.

Et pour finir, faire partie d'un des baby couples les plus célèbres de la planète et tromper le héros de millions de fans est un facteur polarisant extrême: comme Angelina, Kate Moss et d'autres, tout le monde aura une opinion, on l'aimera ou on la détestera. Une réaction émotionnelle tellement forte pour ses spectateurs qu'à l'instar d'Angelina, on ne l'oubliera plus jamais.

Alors oui, sa réputation ne vaut plus rien. Mais sa carrière risque encore de nous étonner.

VS.

Nos partenaires