L'héritière de la maison Pucci accusée d'homicide involontaire

09/03/16 à 15:24 - Mise à jour à 15:23

Source: Afp

L'héritière de la maison de couture Emilio Pucci (groupe LVMH) a été mise en examen pour "homicide involontaire", après la mort de deux Égyptiens, tués en voiture par la chute d'un pin se trouvant sur la propriété familiale, ont annoncé mardi les journaux italiens.

L'héritière de la maison Pucci accusée d'homicide involontaire

Laudomia Pucci, fille d'Emilio Pucci, au côté du styliste Stephan Janson , salue à la fin du défilé, en octobre 1998 © Belga Image

Jeudi dernier, une voiture dans laquelle circulaient Mohammed Fuad, son frère Mahamaoud et sa femme Eleonara Mannino, était écrasée sous le poids d'un pin, à Tor San Lorenzo, au sud-ouest de Rome.

Les deux frères, à la tête d'un magasin de fruits et légumes à Rome et pères de famille, ont été tués sur le coup. L'épouse de Mohammed Fuad, assise à l'arrière de la voiture et gravement blessée, a été hospitalisée. Son pronostic vital était toujours réservé mardi. Le parquet de Velletri (centre) n'était pas joignable dans l'immédiat.

Le pin a été placé sous séquestre et une autopsie a été pratiquée lundi sur les corps des deux frères Fuad, âgés de 45 et 55 ans. Les racines de l'arbre à l'origine de l'accident, vieux de 80 ans et malade, se trouvent sur les terres de la famille Pucci, rendant de fait responsables ses propriétaires.

Fille du marquis florentin Emilio Pucci di Barsento, fondateur de la maison de couture, décédé en 1992, et de la baronne Cristina Nannini, Laudomia Pucci, en charge de l'image de la marque et héritière des biens de la famille, est par conséquent la responsable involontaire de l'accident mortel, a estimé le parquet de Velletri.

Selon les premiers éléments de l'enquête, les pins du marquis auraient été signalés dans une liste "d'arbres dangereux", pour lesquels des travaux de manutention auraient dû être lancés. Mais, selon les voisins de la propriété, cette zone était quasiment à l'abandon et ne bénéficiait pas d'un entretien régulier comme l'exige la loi.

Nos partenaires