Le premier portrait officiel de Kate Middleton déchaîne les critiques

14/01/13 à 14:16 - Mise à jour à 14:16

Source: Weekend

Pour la première fois, Kate Middleton s'est faite officiellement portraiturer. Le résultat a rejoint les cimaises de la célèbre National Portrait Gallery de Londres. Depuis, les critiques vont bon train.

Le premier portrait officiel de Kate Middleton déchaîne les critiques

© Reuters

Trois mois et demi de travail, c'est le temps de travail qu'aura demandé ce premier portrait officiel de la Duchesse de Cambridge. Il a été réalisé par Paul Emsley, à partir de photogaphies prises au cours de deux séances de pose en mai et juin dernier.

Surgissant d'un fond très sombre et d'une tenue qui l'est à peine moins, le visage de Kate arbore un sourire un peu coincé et un regard très bleu, bien plus glacé qu'il ne semble l'être dans la vraie vie.

D'aucun le trouve peu flatteur, estimant qu'il vieillit la jeune femme, qui rappelons-le n'a que 31 ans.Waldemar Januszczak, critique d'art du Sunday Times, trouve quant à lui que ce portrait est "assez quelconque (...). Son auteur l'a dépeinte plus âgée qu'elle ne l'est, ses yeux n'ont pas l'éclat qu'ils ont dans la réalité, de sorte que son visage a un côté un peu austère".

Robin Simon du British Art Journal a quant à lui déclaré : "Heureusement que la Duchesse ne ressemble en rien à ce portrait".

David Lee, éditeur de la célèbre Art Revue Magazine ne ménage pas les sensibilités en déclarant sur le site du DailyMail que ce portrait est "parfaitement adapté à la salle de réunion d'un supermarché, mais tout à fait insuffisant pour une collection nationale. Il n'y a ni le caractère, ni la personnalité de la Duchesse".

Kate et William quant à eux se disent très heureux du résultat. De la bouche de kate, ce tableau est " impressionnant, (...) formidable", Quand à William, il le trouve " magnifique, absolument magnifique".

Une chose est sûre : ce portrait, loin de faire l'unanimité, semble profiter à Kate Middleton dont on vante depuis l'éclat et la beauté, en comparaison de cette représentation controversée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires