Quand les people rigolent de l'affaire Nabilla

10/11/14 à 17:27 - Mise à jour à 17:27

Source: Weekend

C'est officiel, l'affaire Nabilla fait maintenant partie intégrante de l'actualité. Toute la toile s'est empressée de réagir et bien sûr, les people ne manquent pas à l'appel.

Quand les people rigolent de l'affaire Nabilla

© Reuters

Alors que le président de la République française François Hollande était en direct sur RTL et TF1 pour faire défendre son bilan de mi-mandat, le 6 novembre au soir, sa prestation a été quelque peu éclipsée le lendemain matin par l'affaire Nabilla. Pour ceux qui n'ont ni télé, ni radio, ni Internet, ni contacts sociaux, l'"Ange de la Téléréalité" est soupçonné d'avoir poignardé son compagnon.

Évidemment, cette histoire n'a pas manqué de faire le buzz. Des personnalités comme Anne Sainclair, Cauet ou Jean Imbert, gagnant de l'émission culinaire Top Chef, n'ont pas tardé à faire part de leur déception sur Twitter.

Dany Boon non plus, n'a pas résisté à la vague Nabilla en repostant un selfie en compagnie de la starlette, avec en commentaire : "Fhiiiiiiuuuufhhh!!! Je l'ai échappé belle...". Se sont empressées de suivre des personnalités comme Bruno Guillon : "Nabilla ... Pistorius ... Décidément c'est une sale période pour les porteurs de prothèses ... #Nabilla", ou encore Florian Gazan (RTL) : "T'es une fille et t'as pas poignardé ton mec ? Non, mais allô quoi !!!".

Le site Gonzague a couronné le tout en postant une vidéo parodique censée retracer la soirée de Nabilla et de Thomas Vergara.

En ce qui concerne l'équipe de Touche pas à mon poste, dont fait partie Nabilla, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs ont décidé de ne faire aucun commentaire pour le moment. Ils préfèrent attendre d'en savoir plus sur cette affaire.

De leur côté, les fans de Nabilla se mobilisent derrière le hashtag #FreeNabilla et en créant des t-shirts griffés "freenabilla".

Plusieurs versions

C'est dans la nuit du 6 au 7 novembre que Nabilla Banattia a été placée en garde à vue pour "tentative d'homicide volontaire". Accusée d'avoir poignardé son compagnon Thomas Vergara, Nabilla a déclaré, dans un premier temps, avoir été agressée à la sortie de son hôtel avant de changer sa version des faits : Thomas sous l'emprise de la cocaïne se serait "blessé lui-même".

Après réflexion, la starlette aurait ensuite avoué qu'elle est victime de violences domestiques, évoquant pressions psychologiques et coups dont elle serait victime, avant de déclarer avoir eu "peur de mourir" sous les coups de son compagnon en colère et que ce dernier s'était blessé lui-même avec un couteau au cours de la bagarre.

L'enquête est en cours et tentera également de savoir si Nabilla n'est pas également coupable de faits similaires qui se seraient déroulés cet été. Bien que Thomas Vergara affirme être "tombé sur un couteau de barbecue", et qu'aucun témoin ou indice ne tendent à prouver le contraire, la justice française s'est dit prête étudier toutes les pistes et résoudre cette affaire.

Pour l'heure, la chroniqueuse de "Touche Pas à Mon Poste" a été mise en examen pour "violence volontaire aggravée". Détenue à la maison d'arrêt pour femmes de Versailles, l'administration l'aurait placée dans une cellule individuelle du quartier V.I.P., craignant que sa "célébrité" ne lui joue de mauvais tours.

Stagiaire Weekend.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires