Sexe et graffiti, Justin Bieber est-il un vilain garçon?

07/11/13 à 16:02 - Mise à jour à 16:02

Source: Weekend

Le chanteur canadien Justin Bieber a été mis en accusation au Brésil pour avoir tagué illégalement le mur d'un hôtel désaffecté de la zone sud et touristique de Rio de Janeiro, a indiqué jeudi la police.

Sexe et graffiti, Justin Bieber est-il un vilain garçon?

© Reuters

"Le chanteur Justin Bieber a été mis en accusation pour avoir tagué un bâtiment urbain et le cas sera acheminé au tribunal", indique un communiqué de la police. Il risque une amende.

Après Sao Paulo, Bieber a donné un concert dimanche à Rio, mais depuis son arrivée il a accumulé les scandales dont l'expulsion de son hôtel pour avoir tenté d'y entrer avec des prostituées, d'après la presse locale.

La police explique dans son communiqué que le jeune homme de 19 ans, idole des adolescentes, aurait reçu une autorisation de la mairie de Rio pour faire un graffiti sur le mur du village olympique dans la favela de Vidigal (zone touristique) mais que l'équipe du chanteur a estimé qu'il n'y serait pas en sécurité.

"L'autorisation de la mairie n'était pas valable pour taguer d'autres endroits", souligne le communiqué.

"Respecter la vie privée" et "Je suis en congé" sont les phrases taguées par le chanteur mardi soir, qui a également réalisé plusieurs dessins. Il a été protégé par ses gardes du corps et des agents de police brésiliens à proximité ne l'en auraient pas empêché non plus. Ces policiers feront l'objet d'une enquête.

Bieber a accumulé les dérapages pendant son séjour: après être sorti d'une maison-close caché sous un drap pour fuir les paparazzi, le jeune Canadien a voulu rentrer dans son hôtel avec des prostituées. Furieux de n'y être pas parvenu, il a cassé divers objets de sa suite, des dégâts estimés à 6.000 dollars.

En conséquence, le chanteur et son équipe ont été expulsés de l'hôtel. Ils ont quitté le Brésil mercredi à destination du Paraguay, où se poursuit sa tournée.

Nos partenaires