Thomas Dutronc Junior s'éclate

23/10/09 à 15:21 - Mise à jour à 15:21

Source: Weekend

Fils de, il triomphe avec un premier album agréablement nonchalant vendu à plus d'un demi-million d'exemplaires. A l'occasion de la sortie d'un DVD Live, Thomas Dutronc répond du tic au tac sur ses tocs.

Thomas Dutronc Junior s'éclate

© SDP

Fils de, il triomphe avec un premier album agréablement nonchalant vendu à plus d'un demi-million d'exemplaires. A l'occasion de la sortie d'un DVD Live, Thomas Dutronc répond du tic au tac sur ses tocs.

Votre rêve d'enfant ...
J'avais envie de rencontrer des dinosaures, en vrai, de nager dans des pièces d'or, d'être James Bond, John Wayne, Superman, les Trois Mousquetaires, Belmondo dans Le Magnifique...

Votre rêve d'adulte...
Etre heureux, avoir une belle vie. Avoir une mort comme celle d'Henri Salvador, ce serait bien : la maladie et tout cela, cela m'inquiète un peu.


La femme idéale pour vous?
Cela me fait penser à la chanson de Julio Iglesias Vous les femmes...


Votre dernier fou rire ?
Cela m'arrive souvent, mais ce matin, je ne me souviens pas, j'ai le neurone mou...


Cequi vous rend le plus fier ?
Mes amitiés !

Le talent que vous aimeriez avoir ?
J'aimerais un peu faire attention à moi physiquement et j'aimerais être un génie de la guitare, ce qui pourrait arriver si je vis 350 ans (rires).


Le compliment qui vous fait chavirer ?
Tu n'es pas gros (rires). Tous les compliments me font plaisir : j'aime qu'on me trouve intelligent...


Vous ne pouvez pas vivre sans...
Sans câlins.


Sucré ou salé ? Salé.


Votre odeur préférée ? Les parfums de femmes sont très agréables.


La pire des trahisons c'est ?
Nul n'est jamais trahi que par les siens. Que mes amis ne me disent pas ce qu'ils pensent, qu'ils me ménagent, me mentent...

L'objet avec lequel on vous enterrera ?
Mon iPhone... Non, plutôt ma guitare. Ou mon dentier.

Vous avez pris un coup de vieux le jour où... C'est régulier, c'est sournois, cela monte et cela descend mais on ne revient jamais au point précédent. Ce matin, j'ai pris un coup de vieux...


Pyjama pilou, nuisette ou rien ?
Plutôt tee-shirt, cela dépend de la température. Plus il fait froid, plus je suis couvert.


Votre plus grand moment de honte, de solitude ?
J'en ai plein, je devrais les noter. Cela m'est arrivé une fois d'être complètement ivre et d'agresser quelqu'un : là, j'ai eu honte. J'étais pressurisé et j'ai explosé avec l'alcool, vraiment honte.


Un geste écolo ?
J'essaie de manger bio, mais de boire, non, pas encore.

Un mot favori ?
Concupiscent.


Votre péché mignon ?
L'onanisme.

Que seriez-vous prêt à défendre bec et ongle ?
Mon film musical qui sort maintenant. Il est plein de surprises, de gags, c'est autre chose qu'une simple captation. Il a été tourné largement en Corse. C'est un peu poétique, surréaliste.


Le retour de papa sur scène ?
Je suis à l'origine du truc : on prenait un repas en famille, ma mère était contente parce que son bouquin marchait bien ; moi aussi par rapport à l'album ; et puis mon père se demandait ce qu'il allait faire... J'ai failli bosser avec lui, mais cela ne s'est pas fait parce que je me suis fait évincer par son agent (...). Mais je passerai pendant la tournée... Après, je pars en Corse et je prends le temps de faire un disque.

PHILIPPE CORNET

Le DVD Comme un manouche sort ce 27 octobre chez Universal.

En savoir plus sur:

Nos partenaires